[TV anime] ARIA The ORIGINATION

ARIA The ORIGINATION est une série TV réalisée par Satō Jun’ichi et produite par HAL FILM MAKER et ARIA company. Diffusée pour la première fois au Japon le 7 janvier 2008, cette série de fantasy compte 13 épisodes (plus une Special Navigation) d’environ 24 minutes. Cet anime est l’adaptation du manga ARIA d’Amano Kozue et la suite de la série TV ARIA The NATURAL.

La joie de vivre

ARIA The ORIGINATION

Alice, Akari et Aika.

Dans le futur, terraformée et recouverte d’eau à 90% de sa surface, la planète Mars a été rebaptisée Aqua. Parmi les villes touristiques implantées sur Aqua, l’une d’elles reproduit les coutumes et le paysage urbain de Venise : Neo-Venesia. Alors que sur Terre, Venise a été engloutie, on peut retrouver dans Neo-Venesia l’architecture de la ville terrienne. Par ailleurs, une colonie japonaise ayant été implantée à proximité, la culture nippone est également présente à Neo-Venesia. À Neo-Venesia, un peu comme à Venise sur Terre, les visites touristiques se font en gondoles conduites par de jeunes filles appelées Undines.
Akari et ses amis sont de retour pour une troisième série pleine de douceur et qui respire toujours la joie de vivre. Bien que ce soit la dernière, la série a pour thème le commencement1.

Intense émotion

ARIA The ORIGINATION

Al et Akatsuki.

Il y a un grand absent dans cette série : c’est Caith-sith. Et c’est bien dommage. Ceux qui ont lu le manga savent qu’à la fin, on découvre que le correspondant d’Akari était Caith-sith et qu’Ai n’apparaît qu’à la fin. Pour Caith-sith, c’est dommage parce qu’avec lui, c’est un peu de magie qui disparaît dans ARIA The ORIGINATION. L’âge adulte approchant, la magie a laissé la place à l’introspection chez Akari, Aika et Alice. Et dans les derniers épisodes, c’est une intense émotion qui s’installe. Pour Ai, je trouve que ça aurait été plus beau si Akari et Ai se rencontraient pour la première fois à la fin de série comme Alicia et Akari se sont rencontrées pour la première fois au début de la série. Le parallèle aurait été encore plus beau et fidèle à ce qu’a imaginé Amano Kozue.

Un semblant de romance

ARIA The ORIGINATION

Athena et Alicia.

En treize épisodes, ce sont treize nouveaux chapitres d’ARIA qui sont adaptés. Mais ce n’est pas un chapitre par épisode car les trois premiers épisodes sont des original stories. Les histoires sont sympathiques (le premier épisode est d’ailleurs l’occasion de réunir Alicia, Akira, Athena, Akari, Aika et Alice) mais il y restait encore d’autres chapitres à adapter comme la Navigation 46 (Tanjōbi) ou encore la Special Navigation du volume 10 (Hoshi uranai) que j’avais trouvé très belles. J’étais particulièrement déçue de voir que les chapitres où un semblant de romance semble se développer entre Akari et Akatsuki sont passés à la trappe mais heureusement, l’épisode spécial reprend la belle Navigation 39 (Himitsu no basho).

Un bon niveau

ARIA The ORIGINATION

Neo-Venesia

Côté art, les personnages et les paysages n’ont jamais été aussi beaux. L’art était déjà à un bon niveau dans les deux premières séries mais il y a dans ARIA The ORIGINATION quelque chose en plus. Les dessins sont nets et l’animation est magnifique. Akari et les autres personnages sont plus expressifs que jamais et terriblement authentiques. À partir de l’épisode 9 et jusqu’à la fin de la série, l’histoire, les paysages, les personnages, tout était tellement sublime que j’avais la gorge nouée et pleurais des torrents de larmes. J’avais lu le manga donc je savais ce qui m’attendait mais Satō Jun’ichi a réussi à me surprendre et à me faire revivre un gros, vraiment gros moment d’émotion.

Pouet

ARIA The ORIGINATION

Akari, Aika et Akira.

La musique d’ARIA The ORIGINATION est encore de Choro Club feat. Senoo qui sait savamment se renouveler. Les musiques sont différentes mais elles ont bien la touche ARIA. Makino Yui est toujours là pour interpréter l’opening theme, Spirale. Je l’ai préféré à l’ending theme, Kin no nami Sen no nami, d’Arai Akino.
Du côté du casting, pas de changement. On retrouve Hazuki Erino pour Akari, Saitō Chiwa pour Aika, Hirohashi Ryō pour Alice et Nishimura Chinami (Kannabi no Mikoto dans AIR) pour Aria-shachō.
Si vous êtes curieux de savoir ce que deviennent Akari, Aika, Alice et tous les autres personnages, ne manquez surtout pas de regarder ARIA The ORIGINATION. C’est une fin splendide à l’image de l’œuvre créée par Amano Kozue.

_____________________
1. Site officiel de la série TV ARIA The ORIGINATION

Coralie

J'aime les anime, manga et jeux vidéo en version originale. Mes sujets favoris sont Tetsuwan Atom, les jeux Famicom, Watase Yū et les jeux d'Otomate.

You may also like...

Leave a Reply

%d bloggers like this: