ENIX o-ie sōdō

ENIX o-ie sōdō1 est le nom donné à une série de conflits en 2001 au sein de la division manga d’ENIX2 suite à l’indépendance de rédacteurs en chef et le départ de mangaka.

En résumé

En juin 2001, une partie des employés du département édition de la division manga de la société ENIX décident de prendre leur indépendance et de fonder la société MAG Garden. Parmi eux, de nombreuses personnes expérimentées comme des rédacteurs en chef et rédacteurs en chef adjoints de magazines tels que Gekkan shōnen GANGAN dont Hosaka Yoshihiro3 et Īda Yoshihiro4. C’est alors que la majorité des principaux mangaka dont ENIX avait l’exclusivité décident eux aussi de quitter ENIX pour MAG Garden. À cette même période, le rédacteur en chef du magazine Gekkan G Fantasy, Sugino Yōsuke, fonde Issaisha5. Suite à ces évènements, une série de conflits a suivi.

Les conflits et leurs résolutions

En juin 2001, Hosaka démissionne, fonde MAG Garden et commence les préparatifs du lancement de Gekkan COMIC BLADE qui deviendra le magazine phare de MAG Garden. Pendant ce temps, chez ENIX, des séries comme Mamotte Shugogetten! (Gekkan shōnen GANGAN), WORLD END・FAIRYTALE (Gekkan GANGAN WING) et AQUA (Gekkan STENCIL) sont interrompues les unes après les autres. Gekkan GANGAN WING est particulièrement touché par de nombreux départs de mangaka et voit 80% de ses séries annulées. Les séries transférées étant pour la plupart des œuvres majeures, on craint pour la viabilité du magazine. Pour couronner le tout, après l’interruption de Mamotte Shugogetten!, la série TŌKYŌ UNDERGROUND, qui ne paraissait plus que dans un numéro sur deux, voit son rythme de parution augmenter en urgence et est désormais publiée à chaque numéro. Les séries qui furent interrompues chez Gekkan shōnen GANGAN, Gekkan GANGAN WING et les autres magazines reprennent leur publication en cours au lancement de Gekkan COMIC BLADE et font l’objet d’une vaste campagne publicitaire. Du côté d’ENIX, on affirme que MAG Garden a usé des connexions de ses rédacteurs en chef pour faire venir chez eux les mangaka. En octobre, la publication de Gekkan COMIC BLADE et les contrats entre MAG Garden et les mangaka ayant quitté ENIX sont interrompus par une injonction temporaire du tribunal du district de Tōkyō. Gekkan COMIC BLADE est finalement lancé en février 2002.

En mars 2002, un accord amiable est conclu entre ENIX et MAG Garden pour les autres différends :

  • ENIX a l’interdiction d’interférer dans les affaires de MAG Garden.
  • ENIX obtient le droit de nommer deux dirigeants à temps partiel chez MAG Garden.
  • ENIX reçoit 50% des actions en circulation de MAG Garden.
  • Les séries qui étaient publiées dans les magazines d’ENIX doivent être signalées par la mention « Planning ・Production ENIX ».
  • ENIX obtient 10% du prix de vente au détail des séries mentionnées au point précédent jusqu’à l’entrée de MAG Garden sur le marché boursier ou le marché hors cote.

Le 22 septembre 2003, l’entrée de MAG Garden sur le marché boursier Mothers6 met fin aux conditions de réconciliation énumérées ci-dessus. ENIX vend les actions qu’elle détenait chez MAG Garden et renonce à sa position d’actionnaire majoritaire. En 2006, MAG Garden s’unit avec son partenaire d’affaires Production I.G et fondent ensemble en 2007 la holding IG Port. MAG Garden devient une filiale d’IG Port et est radiée de Mothers. Par ailleurs, pendant le conflit qui opposait ENIX à MAG Garden, Sugino prend lui aussi son indépendance et entraîne avec lui un autre groupe de grands mangaka tels que Minekura Kazuya, Endō Minari et Kōga Yun. Il fonde, avec l’aide de Studio DNA, Issaisha et lance le magazine Comic ZERO-SUM.

Transferts chez MAG Garden

Mangaka

  • Asano Rin (shōnen GANGAN ・WING)
  • Azuma Mayumi (shōnen GANGAN)
  • Amano Kozue (STENCIL)
  • Kinoshita Sakura (shōnen GANGAN)
  • Kurono Nanae (shōnen GANGAN)
  • Kubo Satomi (WING)
  • Sakurano Minene (shōnen GANGAN ・WING)
  • Tsunashima Shirō (WING)
  • Todono Seiuchirō (WING)
  • Hakoda Maki (WING)
  • Fujino Moyamu (WING)
  • Yoshimura Natsuki (shōnen GANGAN)

Principales séries transférées dans Gekkan COMIC BLADE

  • AQUA (STENCIL) → ARIA / Amano Kozue
  • Matantei Loki (GANGAN) → Matantei Loki RAGNAROK / Kinoshita Sakura
  • tactics (G Fantasy) / Kinoshita Sakura ・Higashiyama Kazuko
  • WORLD END・FAIRYTALE (WING) → WORLD END・FAIRYTALE AFTER / Hakoda Maki
  • Mamotte Shugogetten! (GANGAN) → Mamotte Shugogetten! RETROUVAILLES / Sakurano Minene
  • Jōshū tōzoku aratamegata hinagiku kenzan! (WING) → Hinagiku kenzan! ippon ōkamachi-hen / Sakurano Minene
  • Shinsengumi imon PEACE MAKER (GANGAN) → PEACE MAKER kurogane / Kurono Nanae
  • PANGAEA (WING) → pangaea ezel / Asano Rin
  • JINKI (WING) → JINKI:EXTENDJINKI-shinsetsu- (Gekkan Comic DENGEKI DAIOH) / Tsunashima Shirō
  • KAGEROU-NOSTALGIA (WING) → KAGEROU-NOSTALGIA -THE NEW CHAPTER- / Kubo Satomi
  • Akuma-gari 〜kan’yoku no seitenshi hen〜 (WING) → Akuma-gari 〜jakumetsu no seishōka hen〜 / Todono Seiuchirō

Participation chez MAG Garden

  • Etō Hiroyuki (shōnen GANGAN) : après l’ENIX o-ie sōdō, il est le seul mangaka à avoir été publié à la fois dans shōnen GANGAN et BLADE.

Transferts chez Issaisha

Mangaka

  • Minekura Kazuya (G Fantasy)
  • Endō Minari (G Fantasy)
  • Kōga Yun (G Fantasy)
  • Tatsuneko (G Fantasy)
  • Magami Guriko (G Fantasy)
  • Mizutani Yuzu (G Fantasy)

Principales séries transférées dans Comic ZERO-SUM

  • Saiyūki (G Fantasy) → Saiyūki RELOAD / Minekura Kazuya
  • Hatenkō yūgi (G Fantasy) / Endō Minari
  • BELOVED (seul le premier chapitre est publié sous ce nom dans G Fantasy) → LOVELESS / Kōga Yun

_____________________
1. o-ie sōdō : littéralement « honorables conflits domestiques », différends au sein des familles nobles des classes aristocratiques et de samurai du Japon, particulièrement au début de l’époque d’Édo (XVIIe siècle).
2. ENIX : devenue SQUARE ENIX.
3. Hosaka Yoshihiro : fondateur de la division manga de la société ENIX et chef du département édition.
4. Īda Yoshihiro : second rédacteur en chef remplaçant du mensuel Gekkan shōnen GANGAN.
5. Issaisha : devenue Ichijinsha suite à la fusion avec Studio DNA.
6. Mothers : acronyme de Market of the high-growth and emerging stocks, marché de la bourse de Tōkyō destiné aux start-up.