[FAMICOM] DONKEY KONG JR.

DONKEY KONG JR. est un jeu développé et édité par Nintendo. Sorti au Japon le 15 juillet 1983 sur Famicom, ce jeu de plateforme de quatre niveaux était à l’origine sorti sur arcade en 1982.

Le fils de Donkey Kong

Menu du jeu.

Menu du jeu.

Le joueur dirige Donkey Kong Jr., le fils de Donkey Kong, qui est retenu prisonnier par Mario. Pour délivrer son papa, Donkey Kong Jr. doit parvenir jusqu’à lui en se déplaçant de liane en liane tout en évitant les crocodiles, les oiseaux et les étincelles qui se dressent sur son chemin. C’est la première apparition de Donkey Kong Jr. qui ne connaîtra malheureusement pas la même popularité que son papa. Quant à Mario, c’est la première et dernière fois qu’il tient le rôle du méchant.

J’ai moins de souvenirs sur DONKEY KONG JR. que sur DONKEY KONG mais c’est un meilleur jeu de plateforme tant au niveau du graphisme que du gameplay. Je prends toujours autant de plaisir à essayer d’améliorer mon score.

Donkey Kong, Mario et Donkey Kong Jr.

Premier niveau.

Premier niveau.

Jumpman s’appelle maintenant officiellement Mario mais il n’est pas devenu populaire pour autant. Pire, il perd son rôle de héros et devient l’antagoniste du jeu. Loin de devenir la mascotte qu’on connaît tous, il retient Donkey Kong prisonnier, armé d’un fouet. Ironie du sort, le gorille se retrouve à la place de Lady qu’il détenait prisonnier dans DONKEY KONG. Devenu une simple victime, il abandonne donc le rôle-titre à son fils. Retenu captif, Donkey Kong ne peut rien faire d’autre qu’attendre que Donkey Kong Jr. vienne le libérer. Donkey Kong Jr. est donc le nouveau héros. Son visage ne respire pas l’intelligence mais il attire la sympathie.
Les crocodiles rouges et bleus, les oiseaux (aigles et corbeaux) et les étincelles jaunes et bleues qui se dressent sur le chemin de Donkey Kong Jr. ont eux aussi une identité : ils s’appellent respectivement Snap-jaw, Nitpicker et Spark.

Quatre niveaux

Deuxième niveau.

Deuxième niveau.

Le principe est le même que pour DONKEY KONG : il y a quatre niveaux et chaque niveau tient sur un écran. Quand les quatre niveaux sont achevés, le jeu revient au premier niveau et le but est de continuer à jouer pour faire le plus gros score jusqu’à ce que Donkey Kong Jr. perde toutes ses vies et qu’il y ait game over. La nouveauté par rapport à DONKEY KONG, c’est les lianes auxquelles Donkey Kong Jr. peut grimper à une ou deux mains. J’ai trouvé l’idée brillante.

Donkey Kong Jr. perd une vie s’il tombe, s’il se fait toucher par un ennemi ou par un projectile. Le temps est limité et si le niveau n’est pas terminé dans le temps imparti, Donkey Kong Jr. perd également une vie. En revanche, quand un niveau est terminé, le temps restant se transforme en points.

Déception musicale

Troisième niveau.

Troisième niveau.

Si le graphisme s’est amélioré, on ne peut pas en dire autant de la musique, toujours composée par Kaneoka Yukio qui était à l’origine de celle de DONKEY KONG. Il a composé une nouvelle mélodie que l’on peut entendre au lancement du jeu mais qui ne parvient pas à faire oublier celle de DONKEY KONG. Les premier et dernier niveaux ont la chance d’avoir une musique pour accompagner le jeu mais ce n’est pas le cas des autres niveaux. Les effets sonores ne sont pas mal mais le maillet n’étant pas disponible dans DONKEY KONG JR., je n’ai pas pu entendre mon bruit favori.

C’est un jeu vraiment divertissant qui apporte du changement par rapport à DONKEY KONG : un nouveau personnage, de nouveaux rôles pour Donkey Kong et Mario et des graphismes colorés.

Coralie

J'aime les anime, manga et jeux vidéo en version originale.

You may also like...

2 Responses

  1. 11 octobre 2015

    […] ne m’enthousiasme pas beaucoup. Mais objectivement, même si je préfère jouer à DONKEY KONG et DONKEY KONG JR., POPEYE est beaucoup plus réussi d’un point de vue […]

  2. 11 octobre 2015

    […] DONKEY KONG JR. no sansū asobi est un jeu développé et édité par Nintendo. Sorti le 12 décembre 1983 sur Famicom, ce jeu éducatif est basé sur le jeu DONKEY KONG JR. […]

Leave a Reply

%d bloggers like this: