[Manga] Georgie!

Georgie! est un manga écrit par Izawa Man et illustré par Igarashi Yumiko. Le premier des cinq volumes est sorti le 20 janvier 1983 aux éditions SHOGAKUKAN dans la collection FLOWER COMICS. Le manga avait été pré-publié à partir de 1982 dans le magazine bimensuel Sho-Comi des éditions SHOGAKUKAN.

Georgie est une petite fille

Georgie!

Première de couverture du premier volume.

L’histoire se déroule en Australie où vit paisiblement la jeune Georgie avec sa mère et ses deux frères, Abel et Arthur, tous deux amoureux d’elle au grand dam de leur mère. Georgie, elle, tombe amoureuse de Lowell, le petit-fils du gouverneur de Sydney. Georgie cache sa relation amoureuse à sa famille alors qu’Abel et Arthur finissent par se battre pour elle. Quand la mère découvre fortuitement la relation de Georgie et de Lowell, de tristesse et de rage, elle chasse Georgie de la maison, lui révélant au passage qu’elle est en fait la fille d’un prisonnier exilé. Georgie part alors en Angleterre, à la recherche de ses origines avec, pour seul indice, le bracelet qu’elle porte depuis sa naissance. C’est également l’occasion pour elle de rejoindre Lowell qui était déjà parti pour annoncer à ses parents son intention d’épouser Georgie.

Je pourrais en raconter plus mais ce serait vous gâcher la surprise. Georgie!, c’est une histoire magnifique, avec le genre de fin que j’aime bien. Après une dizaine de pages sur l’enfance de Georgie, on entre vite dans le vif du sujet puis les événements s’enchaînent sans temps mort. J’aime le triangle amoureux que forment Georgie, Abel et Arthur et l’arrivée de Lowell m’a plutôt contrariée. Je n’aime pas ce personnage, ni sa relation avec Georgie, mais objectivement, je reconnais qu’il est bien développé. Je tâcherai de ne pas trop comparer Georgie! à CANDY♥CANDY (car je trouve que les histoires de Candy et de Georgie sont bien trop différentes pour pouvoir être comparées) mais disons qu’on retrouve dans Georgie! ce mélange de drame et de comique que j’aime tant. Avec une intense passion qu’on ne retrouve pas dans CANDY♥CANDY.

Entourée de toute sa famille

L’histoire se déroule en Australie où vit paisiblement la jeune Georgie.

L’histoire se déroule en Australie où vit paisiblement la jeune Georgie.

Georgie est une jeune fille enjouée, excellente couturière et lanceuse de boomerang, qui vit dans une ferme avec sa mère et ses deux frères aînés. Depuis son plus jeune âge, elle porte un bracelet qui est le seul indice sur ses origines. Elle quitte l’Australie pour se rendre à Londres après avoir appris par sa mère qu’elle est une enfant adoptée.
Abel est le frère aîné d’Arthur et de Georgie. Très tôt, il devient conscient de son amour pour sa sœur adoptive et devient marin pour l’oublier. Il finit par rentrer au pays, décidé à épouser Georgie puis la suivra en Angleterre. Arthur est le jeune frère d’Abel. Il est calme, a le cœur tendre et lui aussi, est amoureux de Georgie. Après le décès de leur mère qu’il enterre seul, il se rend également en Angleterre où il fera une très mauvaise rencontre.
La mère d’Abel, Arthur et Georgie élève seule ses trois enfants après la mort de leur père tout en continuant d’exploiter la ferme laissée par son mari. Inquiète de voir ses fils amoureux de Georgie, elle devient de plus en plus froide envers cette dernière. Elle meurt, pleine de regrets, peu de temps après avoir chassé Georgie.
Lowell, petit-fils du gouverneur de Sydney, est un garçon faible de corps et d’esprit. Il n’est pas noble mais il appartient tout de même aux hautes sphères de la société anglaise.
Les personnages sont bien développés. Leurs sentiments et leurs relations les uns envers les autres sont très réalistes. Leurs actions sont parfaitement cohérentes avec leurs personnalités. Évidemment, mes personnages préférés sont Georgie, Abel et Arthur mais plus que n’importe quels autres personnages, c’est la mère de Georgie et Lowell qui m’ont semblé être les plus réalistes.

Georgie gardera son secret

Georgie est une jeune fille enjouée et un peu garçon manqué.

Georgie est une jeune fille enjouée et un peu garçon manqué.

C’est un réel plaisir de retrouver les illustrations d’Igarashi Yumiko : toujours ces yeux qui pétillent et ces très larges sourires. Les personnages, et particulièrement l’impulsif Abel, le modéré Arthur et le faible Lowell, sont vraiment très agréables à regarder. La passion et la sensualité qu’ils dégagent sont extraordinaires. C’est cette passion et cette sensualité qui font qu’on ne peut pas comparer CANDY♥CANDY à Georgie!. Les scènes plus matures qu’on trouvent dans Georgie! auraient été malvenues dans CANDY♥CANDY. Et c’est ce qui fait que Georgie!, contrairement à CANDY♥CANDY, n’est pas un manga tout public. Il n’y a évidemment rien de pornographique mais c’est physiquement et psychologiquement assez intense pour que la lecture de ce manga soit réservée aux adultes et adolescents.
D’une façon générale, j’ai aimé voir évoluer les sentiments des personnages, surtout ceux d’Abel et de Georgie. Concernant Lowell, sa faiblesse le rend terriblement antipathique à mes yeux et j’aurais aimé qu’il soit malheureux pour toujours (!) mais objectivement, cette tournure des événements rend l’histoire crédible et on ne tombe pas dans la niaiserie. En parlant de niaiserie, il y a bien un reproche qu’on pourrait faire à Georgie : c’est d’être aveugle face à l’amour évident de ses frères. Mais bon, on est une héroïne shōjo ou on ne l’est pas.

Bref, je vous conseille vivement la lecture de Georgie!. C’est un bon vieux shōjo manga comme je les aime : de beaux garçons tourmentés, des triangles amoureux, des scènes sensuelles, des bagarres fraternelles et bien d’autres choses que je n’ai pas évoquées pour ne pas dévoiler l’intrigue.

Coralie

J'aime les anime, manga et jeux vidéo en version originale. Mes sujets favoris sont Tetsuwan Atom, les jeux Famicom, Watase Yū et les jeux d'Otomate.

You may also like...

2 Responses

  1. 11 octobre 2015

    […] Georgie compte 45 épisodes d’une vingtaine de minutes. Cet anime est l’adaptation du manga Georgie! d’Izawa Man et Igarashi […]

  2. 1 juillet 2016

    […] romanesque, sort un peu du lot puisque celui-ci est blond. Il me fait penser à Lowell de Georgie! version marin américain évidemment. Yamato Nadeshiko romanesque est d’ailleurs […]

Leave a Reply

%d bloggers like this: