[Manga] AMNESIA CROWD

AMNESIA CROWD est un manga illustré par Roku, Miniwa, Naruse Isa, Ōka Mai et Kuroyama Mekki. Sorti le 1 juillet 2013 aux éditions Enterbrain dans la collection B’s-LOG COMICS, le volume compte cinq chapitres. Ce manga est l’adaptation du jeu PSP AMNESIA CROWD.

Où il est question d’avenir

Première de couverture.

Première de couverture.

AMNESIA CROWD fait suite aux manga AMNESIA LATER et AMNESIA JOKER. L’histoire se déroule six mois après les événements d’AMNESIA. L’héroïne a entièrement recouvré la mémoire et prépare son avenir aux côtés de celui qu’elle aime.

Dans le premier chapitre, il s’agit pour Shin et l’héroïne de refermer les blessures et traumatismes liés aux actes de Tōma. Dans le monde du pique, il est question de savoir si l’héroïne est sensible ou pas au pouvoir d’Ikki. Dans le troisième chapitre, il est question de l’avenir professionnel de Kent et de l’héroïne. Avec Tōma, il est encore et toujours question de se faire enfermer dans une cage (on ne change pas une équipe qui gagne, hein). Et enfin dans le dernier chapitre, l’héroïne apprend à apprivoiser le second Ukyō.

Et voilà encore un manga où il ne se passe rien. Il n’y a pas d’intrigue et bien trop peu de fanservice pour combler le manque d’action. Toutefois, ça reste assez divertissant et ça se lit facilement. Contre toute attente, l’histoire d’Ikki est celle qui m’a le moins plus. Tout un chapitre sur le pouvoir des yeux d’Ikki, c’est comme pour la cage de Tōma, on peut s’en passer ! L’histoire de Kent, en revanche, était la moins superficielle : c’est quand même le seul monde où il est question de l’avenir professionnel de l’héroïne qui souhaite devenir enseignante. C’est rassurant car j’avais un peu peur que l’héroïne ne se contente de vivre d’amour et d’eau fraîche.

Casting réduit

Petit rappel des évènements d'AMNESIA.

Petit rappel des évènements d’AMNESIA.

On retrouve les personnages tels qu’on les avaient laissés dans AMNESIA JOKER pour Ukyō et dans AMNESIA LATER pour Tōma, Shin, Ikki et Kent. À part Tōma, qui a toujours des envies de cage (ce garçon est irrécupérable), et Ikki, qui comme dans le jeu, fait le coup du ridicule masque de lapin, les autres ont mis de côté leurs petits travers.

Ça donne des scènes plutôt agréables, parfois même drôles et qui surtout ne tombent pas dans l’excès de mièvrerie. J’ai particulièrement aimé le clin d’œil qui se glisse dans le monde de Shin : l’héroïne joue à un jeu vidéo dans lequel son personnage ne fait que mourir. Shin lui fait remarquer qu’il y a peu de chances dans la vraie vie d’avoir un accident (route de Shin), d’être suivi par un stalker (route d’Ikki), de se faire enfermer par son petit-ami (route de Tōma) et de croiser le chemin d’un tueur (route d’Ukyō). C’est bien sûr ce qui arrive à la malheureuse héroïne dans AMNESIA. Mon chapitre préféré est celui d’Ukyō : j’ai adoré voir l’héroïne passer du temps avec l’autre Ukyō. Ils forment un couple trop mignon. C’est peut-être Ukyō, finalement, mon personnage préféré.

Enfin, du côté des personnages secondaires, Mine, Orion et Luka ne font pas d’apparition dans le manga. C’est dommage pour Orion et Mine mais tant mieux pour Luka. Quant à Waka, Rika et Sawa, leurs apparitions sont malheureusement très discrètes. Un petit chapitre sur Orion et/ou Waka aurait été le bienvenu quand même.

Pas assez de fanservice

L'héroïne dessinée par Roku.

L’héroïne dessinée par Roku.

Rien de transcendant au niveau des illustrations. Comme dans AMNESIA 1st part et AMNESIA 2nd part, c’est Roku qui dessine l’histoire de Shin. Je trouve que le malaise qui plane entre Shin, l’héroïne et Tōma après les événements d’AMNESIA est bien rendu. Je pense avoir été aussi soulagée que l’héroïne du coup de fil de Tōma.

Concernant Ikki et Kent, la tendance s’inverse. D’un côté, j’aime de moins en moins Ikki. Je le trouve bien trop concerné par sa petite personne (et son stupide pouvoir) et le style de Miniwa ne m’aide pas à l’apprécier. Et de l’autre côté, la relation de Kent et de l’héroïne me paraît pas de moins en moins stupide et Naruse Isa arrive presque à me rendre le garçon sympathique. On partait pourtant de loin.

Et puis Ōka Mai se coltine encore des histoires de cage dans le monde de Tōma. Personnellement, moi la cage, ça commence à me lasser. Enfin je trouve que Kuroyama Mekki s’en est mieux sorti cette fois pour l’histoire d’Ukyō. Dans AMNESIA JOKER, j’avais un peu été déçue par son style.

AMNESIA CROWD, c’est le manga de trop après AMNESIA JOKER qui était plutôt pas mal. Celui-là n’est certes pas mauvais mais à quoi bon sortir des manga où il ne se passe rien ? Si encore, il y avait du fanservice, on aurait compris mais à part Kent sans lunettes et Tōma à moitié nu au sortir de la douche, il n’y a rien.

Coralie

J'aime les anime, manga et jeux vidéo en version originale. Mes sujets favoris sont Tetsuwan Atom, les jeux Famicom, Watase Yū et les jeux d'Otomate.

You may also like...

Leave a Reply

%d bloggers like this: