[Manga] AMNESIA LATER

AMNESIA LATER est un manga illustré par Ioka Wako, Ōka Mai, Miniwa, Naruse Isa et Kuromura Moto. Sorti le 1 mars 2013 aux éditions Enterbrain dans la collection B’s-LOG COMICS, l’unique volume compte un prologue et quatre chapitres. Ce manga est l’adaptation du jeu PSP AMNESIA LATER.

Pas assez de fanservice

Première de couverture.

Première de couverture.

Comme le jeu AMNESIA LATER fait suite au jeu AMNESIAAMNESIA LATER fait suite aux manga AMNESIA 1st part et AMNESIA 2nd part. Et comme dans le jeu, notre héroïne a retrouvé la mémoire, du coup, il ne se passe pas grand-chose. À la fin, les quatre garçons (Shin, Ikki, Kent et Tōma) finissent tous par demander la main de l’héroïne, tout est bien qui finit bien. Ukyō, lui, est toujours absent. On l’aperçoit pourtant sur une des premières pages alors j’ai eu de l’espoir mais non, pas de chapitre Ukyō dans ce manga.

Dans chaque chapitre, l’héroïne file le parfait amour avec un des quatre garçons, bref tout le monde est heureux et rien ne vient noircir le tableau. Franchement, je ne vois pas vraiment l’intérêt de raconter ces histoires où il ne se passe (presque) rien d’autre qu’une demande en mariage. Alors, certes, les illustrations de l’héroïne en robe de mariée et des quatre garçons en costumes, c’est très beau. Ikki torse nu, Ikki avec des lunettes, Kent sans lunettes… c’est certainement très excitant mais tout un manga pour ça… Je ne serai pas allée jusque là. Ou alors, il aurait fallu encore plus de fanservice.

Il y a quelques changements du côté des mangaka (j’en parle après) mais rien de catastrophique même si ce n’est pas ce que j’espérais. L’avantage de ces histoires où il ne se passe rien c’est que ça se lit très vite et qu’on passe tout de même un bon moment. J’ai quand même trouvé dommage que le mode WAKA SAN WORLD du jeu n’ait pas eu droit à sa petite adaptation.

Tout le monde il est beau

Le prologue est de Kuromura Moto.

Le prologue est de Kuromura Moto.

Les personnages perdent leurs caractéristiques et c’est bien triste. Ou plutôt, ils sont toujours les mêmes mais ont évolué et, les problèmes étant derrière eux, leurs mauvais côtés ne ressortent plus. L’héroïne n’est donc plus amnésique, du coup, le gentil Orion passe à la trappe avec Sawa, Mine, Rika et même Waka qui font peu d’apparitions. Sawa, Mine et Rika, c’est pas une grande perte mais Orion et Waka c’est vraiment dommage.
Shin n’est plus asocial, ni spartiate, tout juste un peu embarrassé parfois par tant d’amour. Je le comprends, j’ai parfois moi aussi été gênée par tant de mièvreries. Il a troqué sa mine renfrognée contre de beaux sourires mais moi, je préférais quand il faisait la tête. Dommage.
Ikki ne joue plus au playboy, il ne vit plus que pour l’héroïne et ça donne du fanservice donc on ne se plaint pas, on aurait juste voulu un peu plus de poses langoureuses.
Kent semble moins froid mais reste l’intello un peu chiant à mon goût et pour Tōma, il est plus question de sa lâcheté que de son envie de protéger l’héroïne et ma foi, ça change un peu : ça le rend presque sympathique. Presque. Je ne comprends toujours pas que Tōma puisse être le personnage favori des Japonaises. Pour rappel, jetez un œil aux résultats d’un sondage d’OTOMATE : les commentaires concernant Tōma sont du genre : « je veux le même grand frère », « je veux devenir le serre-tête de Tōma », « j’adore Tōma », etc. De qui se poser des questions sur la santé mentales des Japonaises. Peut-être qu’elles rêvent toutes de se faire enfermer dans une cage ?!

De beaux dessins pour pas d’histoires

L'héroïne dessinée par Kuromura Moto.

L’héroïne dessinée par Kuromura Moto.

Kuromura Moto a joliment dessiné le prologue, Ioka Wako a pris la place de Roku sur l’histoire de Shin, Miniwa a conservé celle d’Ikki, Naruse Isa a hérité de celle de Kent et Ōka Mai est restée sur celle de Tōma. J’espérais un changement mais j’ai trouvé regrettable de ne pas retrouver le style de Roku qui allait si bien à Shin. J’ai beaucoup moins aimé celui d’Ioka Wako.
En revanche, j’ai un peu plus apprécié les dessins de Miniwa. Je n’en étais pourtant pas fan au début mais je m’y suis sûrement habituée. En tout cas, j’ai trouvé que les poses langoureuses d’Ikki allaient parfaitement avec son style. Il n’y a qu’à la page 63 que je n’aime pas la façon dont le visage d’Ikki, de face, est dessiné. On dirait juste un pervers. Et Ikki mérite mieux que ça. Vraiment. Orion, dessiné par Kuromura Moto dans le prologue, est magnifique. J’aurais bien aimé voir à quoi aurait pu ressembler les quatre garçons dessinés par Kuromura Moto. Naruse Isa remplace Kuroyuri-hime sur le chapitre de Kent. J’ai adoré son style. Encore une fois, dommage qu’elle ait dessiné Kent et pas Shin ou Ikki. Ma favorite est comme toujours Ōka Mai. J’aurais aimé la voir dessiner un autre chapitre pour changer.

Je ne pense pas qu’on puisse recommander un manga comme AMNESIA LATER tellement le contenu est creux. Je l’ai déjà dit pour les autres manga de la franchise mais c’est encore plus vrai pour celui-là : c’est uniquement pour les fans. Quelqu’un qui ne connaît pas le jeu n’a aucun intérêt à lire ce manga où il ne se passe rien.

Coralie

J'aime les anime, manga et jeux vidéo en version originale. Mes sujets favoris sont Tetsuwan Atom, les jeux Famicom, Watase Yū et les jeux d'Otomate.

You may also like...

1 Response

  1. 9 mai 2016

    […] CROWD fait suite aux manga AMNESIA LATER et AMNESIA JOKER. L’histoire se déroule six mois après les événements d’AMNESIA. […]

Leave a Reply

%d bloggers like this: