[Manga] Angel Beats! The 4koma Bokura no sensen kōshinkyoku♪

Angel Beats! The 4koma Bokura no sensen kōshinkyoku♪ est un manga illustré par Komowata Haruka d’après l’œuvre originale de Maeda Jun. Le premier des quatre volumes est sorti le 18 décembre 2010 aux éditions ASCII MEDIA WORKS dans la collection Dengeki Comics EX. Le manga avait été pré-publié à partir de décembre 2009 dans le mensuel Dengeki G’s magazine. Il s’agit de l’adaptation de l’anime Angel Beats!.

Shinda Sekai Sensen

Première de couverture du premier volume.

Première de couverture du premier volume.

L’histoire prend place dans une école entourée par une forêt. À première vue, les étudiants de cette école sont normaux mais en fait tous sont morts. Ils ne peuvent donc plus mourir et sont condamnés à vivre éternellement une vie paisible d’étudiant. Le but est de laisser aux étudiants le temps de s’amuser pour qu’ils puissent se débarrasser de leurs regrets et se réincarner. Mais parmi ces étudiants, certains refusent la réincarnation. L’une d’entre eux, Yuri, est le leader d’une organisation appelée Shinda Sekai Sensen (SSS). Les membres de cette organisation, ayant connu une existence particulièrement triste, veulent se venger de Dieu. Ils sont alors confrontés à celle qui maintient l’ordre au sein de l’école : Tenshi. Nuits et jours, des combats opposent les membres du Shinda Sekai Sensen à Tenshi. C’est dans ce contexte qu’arrive un garçon amnésique : Otonashi.

Avant de poursuivre sur Angel Beats! The 4koma Bokura no sensen kōshinkyoku♪, j’ouvre une petite parenthèse pour parler d’une autre œuvre. Il s’agit d’un roman intitulé Angel Beats! -Track ZERO- écrit par Maeda Jun et illustré par GotoP. Je n’en ferai pas la critique ici mais je vous conseille vivement de le lire. On y apprend, à travers le regard d’Hinata, comment l’organisation Shinda Sekai Sensen a été formée. Pour revenir au manga, j’ai bien aimé mais sans plus. C’était marrant mais je me suis vite lassée de l’organisation yonkoma. Et puis le yonkoma appelant généralement le gag, il y avait peu de place pour l’émotion pourtant bien présente dans l’anime.

L’amnésique, le leader et l’ange

Où il est question du SSS.

Où il est question du SSS.

Je vais très brièvement présenter quelques personnages. Il y a d’abord trois personnages qu’on peut considérer comme principaux. Otonashi qui ne se souvient que de son nom de famille à son arrivée dans le monde des morts. Yuri, surnommée Yurippe, qui est le leader du Shinda Sekai Sensen. Et Tachibana Kanade, surnommée Tenshi, qui est la présidente du conseil des étudiants de l’école où vivent tous les personnages. Ensuite, il y a les membres du Shinda Sekai Sensen. Hinata est celui qui a cofondé, avec Yuri, le Shinda Sekai Sensen. Puis, voici les autres membres du SSS par ordre d’apparition dans Angel Beats! -Track ZERO-. Ōyama est un garçon tout ce qu’il y a de plus banal. Chā est le leader de la guild, sous-organisation du Shinda Sekai Sensen, qui fabrique des armes. Noda se balade toujours avec une hallebarde et cherche toujours la bagarre. Et Shīna est une fille cool aux allures de ninja. Les autres membres sont arrivés après Angel Beats! -Track ZERO-, on ne sait pas dans quel ordre. Matsushita présente une forte carrure certainement due à sa pratique du jūdō. Takamatsu porte des lunettes et agit comme un intello mais selon Yuri, en fait, c’est un idiot. Yusa est l’operator calme et posée qui est en contact avec Yuri lors des opérations menées par le Shinda Sekai Sensen. Fujimaki est du genre à chercher la bagarre alors qu’ il n’a aucune chance de gagner. TK est grand, porte un bandana rouge qui lui cache les yeux et s’exprime en anglais. Naoi est le vice-président du conseil des étudiants aux côté de Kanade. Pour finir, un petit mot sur les Girls Dead Monster, groupe de musiciennes rattaché au Shinda Sekai Sensen et dont le but est de faire diversion lors des opérations. Il est composé d’Iwasawa, la leader, chanteuse et guitariste ; Yui, chanteuse et guitariste, qui a rejoint le groupe après sa formation ; Hisako, également guitariste ; Irie à la batterie ; et Sekine à la basse.

Chibi-chara

L'impact Yurippe.

L’impact Yurippe.

Les personnages sont dessinés dans un style chibi-chara ou Super Deformed, appelez ça comme vous voulez. C’est un style que j’apprécie à toute petite dose, ponctuellement, pour exprimer une vive émotion. Là, quatre volumes de personnages Super Deformed, c’était beaucoup trop à mon goût.
Naturellement, l’organisation yonkoma met en avant les personnages et leurs émotions au détriment du décor. Mais bon, personnellement, les décors m’importent peu. En fait, je crois que plus que le décor, c’est l’organisation des cases qui importe. Ce sont les cases qui créent l’atmosphère. Quand il y a de l’action et/ou de l’agitation, les cases sont chargées (personnages en gros plan, bulles, onomatopées…) et il reste peu d’espace inoccupé. Alors que quand c’est calme, les cases sont presque vides, il y a donc beaucoup de blanc et c’est apaisant.
J’ai particulièrement apprécié les apparitions de Kanade, Shīna et Yusa qui sont des filles calmes. C’était plus difficile à lire quand des personnages comme Yuri et Yui étaient au centre de l’attention car non seulement ce genre de personnages s’agite beaucoup mais en plus, ils parlent beaucoup.

Angel Beats! The 4koma Bokura no sensen kōshinkyoku♪ est une façon mignonne de revivre les événements de la série TV, souvent tournés en dérision. Les gags s’enchaînent et il n’y a pas de place pour le côté dramatique qui m’avait tant plus dans l’anime. Il faut évidemment avoir vu la série avant de se lancer dans la lecture du manga.

Coralie

J'aime les anime, manga et jeux vidéo en version originale. Mes sujets favoris sont Tetsuwan Atom, les jeux Famicom, Watase Yū et les jeux d'Otomate.

You may also like...

1 Response

  1. 19 juin 2016

    […] aux événements racontées dans Angel Beats! The 4koma Bokura no sensen kōshinkyoku♪, les membres du Shinda Sekai Sensen (SSS) se sont réconciliés avec Tachibana Kanada (Tenshi). Il […]

Leave a Reply

%d bloggers like this: