[Manga] Angel Beats! The 4koma Osora no shinda sekai kara

Angel Beats! The 4koma Osora no shinda sekai kara est un manga illustré par Komowata Haruka d’après l’œuvre originale de Maeda Jun. Le premier des deux volumes est sorti le 24 octobre 2014 aux éditions ASCII MEDIA WORKS dans la collection Dengeki Comics EX. Le manga avait été pré-publié à partir de décembre 2013 dans le mensuel Dengeki G’s magazine. Il s’agit de la seconde adaptation de l’anime Angel Beats! en 4koma.

Toujours plus loin dans le loufoque

Angel Beats! The 4koma Osora no shinda sekai kara

Première de couverture du premier volume.

Suite aux événements racontées dans Angel Beats! The 4koma Bokura no sensen kōshinkyoku♪, les membres du Shinda Sekai Sensen (SSS) se sont réconciliés avec Tachibana Kanada (Tenshi). Il n’est plus question d’amener les membres du Shinda Sekai Sensen à faire leur sotsugyō (à se libérer de leurs regrets). Les personnages n’ont plus de but, ils se contentent de vivre librement dans le monde des morts. Et c’est ainsi qu’après un court rappel des événements passés, on retrouve Yurippe et les autres en train de s’ennuyer ferme. Pour remédier à l’ennui, ils vont d’abord commencer par passer une journée low tension (en référence à la journée high tension de l’épisode Stairway to Heaven) pour finalement se rendre compte qu’ils s’ennuient encore plus en mode low tension. Puis toujours plus loin dans le loufoque, Iwasawa va tenter d’écrire une chanson d’amour sans jamais être tombée amoureuse, Yui va connaître le marriage blues, Otonashi va tenter de découvrir s’il y a un monde en dehors de l’école, un concours de mascottes va être organisé et Yusa va prendre la place de Yuri pendant une journée (et Yui va devenir Naoi). Et je vous laisse découvrir le reste par vous-même.
J’aime bien le format 4koma mais à petite dose. Quatre volumes, j’avais trouvé ça beaucoup avec Angel Beats! The 4koma Bokura no sensen kōshinkyoku♪ mais les deux volumes d’Angel Beats! The 4koma Osora no shinda sekai kara, eux, sont plutôt bien passés. Peut-être parce que les gags sont plus drôles et qu’il y a des références au jeu que j’ai beaucoup appréciées.

Pas à une idiotie près

Angel Beats! The 4koma Osora no shinda sekai kara

Court rappel des événements passés.

Tous les personnages sont présents (y compris les personnages secondaires comme Takeyama et le pêcheur Saitō) et ont tous droit à leurs petits quarts d’heure de gloire. Évidemment, les personnages principaux (Yuri, leader du Shinda Sekai Sensen, Kanade, devenue l’amie de Yuri et la petite-amie d’Otonashi et ce dernier, le tsukkomi de la bande) sont ceux qu’on voit le plus souvent mais je trouve que Komowata Haruka a trouvé un bon équilibre dans les apparitions des personnages. On voit régulièrement Hinata et Yui vivre leur vie de jeunes mariés avec toujours plus ou moins de bonheur, Iwasawa chanter parce que c’est tout ce qu’elle sait faire ; on apprend que Sekine aime les anime, qu’Irie a peur des fantômes et Hisako est toujours là pour gérer les membres de son groupe. Noda est toujours prêt à tout pour plaire à Yuri même à jouer au mahjong, jeu dont il ne maîtrise absolument pas les règles. Dans cette même partie de mahjong, Takamatsu cherche à tout prix à perdre pour pouvoir se déshabiller en guise de gage. Fujimaki va se noyer et tout le monde s’en fout sauf le gentil Ōyama. Matsushita, TK, Shīna et Yusa sont eux aussi toujours fidèles à eux même et assez discrets dans leurs apparitions. Naoi va renforcer ses liens avec Kanade malgré lui et refaire un peu de poterie. Hatsune, la sœur d’Otonashi fait elle aussi quelques apparitions et comme on est pas à une idiotie près, Takeyama va reproduire le jeu Angel Beats!-1st beat- dans le monde des morts pour que Yuri et les autres puissent y jouer et Kanade va ressortir son Angel Player pour transformer la piscine en plage et donner un enfant à Hinata et Yui.

Le point final

Angel Beats! The 4koma Osora no shinda sekai kara

Souvenir : la première rencontre entre Kanade et Otonashi.

Comme Angel Beats! The 4koma Bokura no sensen kōshinkyoku♪ m’avait moyennement plu, c’est pas avec beaucoup d’enthousiasme que je me suis lancée dans la lecture d’Angel Beats! The 4koma Osora no shinda sekai kara. Mais l’idiotie ambiante qui règne dans ces deux volumes m’ont vite déridée et j’ai finalement passé un excellent moment. Les personnages se parodient entre eux, aucun n’est épargné par la bêtise (pas même Otonashi) et l’humour noir n’est jamais très loin. Cerise sur le gâteau, le second volume se termine sur une note attendrissante entre Yuri et Kanade et j’ai eu comme l’impression que le point final était posé. Du moins du côté des 4koma puisque le manga Angel Beats! Heaven’s Door est lui toujours en cours et qu’on attend bien évidemment la suite des visual novels. Je suis vraiment impatiente d’en apprendre plus sur la vie des personnages qui donnent à Angel Beats! cette atmosphère unique. J’ai vraiment une énorme affection pour cette franchise de Key et j’espère vivement qu’ils continueront sur cette voie.

Si vous aussi, vous avez envie de lire Angel Beats! The 4koma Osora no shinda sekai kara, avoir vu l’anime est le minimum requis pour comprendre un peu dans quoi vous mettez les pieds. Pour bien saisir toutes les blagues de Komowata Haruka, l’idéal serait aussi d’avoir lu le light novel Angel Beats! -Track ZERO- et le manga Angel Beats! The 4koma Bokura no sensen kōshinkyoku♪ et d’avoir joué à Angel Beats!-1st beat-, la totale quoi.

Coralie

J'aime les anime, manga et jeux vidéo en version originale. Mes sujets favoris sont Tetsuwan Atom, les jeux Famicom, Watase Yū et les jeux d'Otomate.

You may also like...

Leave a Reply

%d bloggers like this: