[Manga] ARMS

ARMS est un manga illustré par Minagawa Ryōji en collaboration avec Nanatsuki Kyōichi. Le premier des 22 volumes est sorti le 1 novembre 1997 aux éditions SHOGAKUKAN dans la collection SHONEN SUNDAY COMICS SPECIAL. Le manga avait été pré-publié à partir d’avril 1997 dans le magazine hebdomadaire SHUKAN SHONEN SUNDAY des éditions SHOGAKUKAN.

Un excellent moment

Première de couverture du premier volume.

Première de couverture du premier volume.

C’est l’histoire de quatre adolescents qui ont perdu une partie de leur corps dans un accident ou un incident et qui se sont vu implanter des ARMS, un assemblage de nanomachines, au cours de leur enfance. Des années plus tard, on suit Takatsuki Ryō, un lycéen en deuxième année. Il rencontre Shingū Hayato, un autre lycéen qui s’est fait transférer dans son lycée dans le but de le tuer. Peu de temps après, un autre lycéen, Tomoe Takeshi, est à son tour transféré. Les trois lycéens sont des porteurs d’ARMS et sont poursuivis par une mystérieuse organisation : l’Egrigori. Les trois garçons et plusieurs autres compagnons se retrouvent impliqués dans une conspiration d’envergure mondiale.

Quand j’ai vu les couvertures des 22 volumes, je les ai trouvées vraiment hideuses et de très mauvais goût. Quand j’ai ouvert le premier volume, j’ai été encore plus déçue : les dessins ne me plaisaient pas et l’histoire est vite partie en baston. Mais les évènements se sont enchaînés, j’ai continué ma lecture et l’intrigue s’est avérée très plaisante. Les personnages étaient nombreux mais tous parfaitement bien développés. Je m’y suis attachée et j’ai finalement passé un excellent moment en lisant les 22 volumes d’ARMS. Au menu : une conspiration aux couleurs d’Alice au pays des merveilles, d’énormes retournements de situation et même un peu de romance. Et avec tout ça du génie génétique, des interventions sur le corps humain et expérimentations diverses pour vous faire réfléchir sur la bioéthique.

Un long et rude combat

Takatsuki Ryō est un lycéen en deuxième année.

Takatsuki Ryō est un lycéen en deuxième année.

Takatsuki Ryō est le personnage principal. Il a perdu son bras droit dans un accident provoqué par l’Egrigori et depuis il est l’hôte de l’original ARMS Jabberwock, une bête démoniaque remplie de haine. Jusqu’à ce qu’Hayato apparaisse, Ryō mène une vie normale, élevé par un père salaryman régulièrement en voyage d’affaire à l’étranger et par une mère au foyer. Son amie d’enfance Akagi Katsumi est une personne chère à ses yeux et un personnage clé de l’histoire.
Malgré son caractère violent au début de l’intrigue, Shingū Hayato s’avère être le porteur de l’original ARMS Knight, la bienveillance incarnée.
Tomoe Takeshi est transféré dans le lycée de Ryō peu après Hayato et décide de se joindre aux deux autres pour découvrir les secrets que cachent sa naissance. Il est l’hôte de l’original ARMS White Rabbit, le courageux lapin blanc.
Quand la lutte contre l’Egrigori s’intensifie, Kuruma Kei entre en contact avec Ryō, Hayato et Takeshi et finit par se joindre à eux. Elle est membre de l’organisation Bluemen qui s’oppose à l’Egrigori et est porteuse de l’original ARMS programmé pour le jugement : Queen of heart.
Plus tard dans l’histoire, le jeune scientifique Al Bowen et la télépathe Hugo Gilbert quitteront l’Egrigori pour se joindre à Takatsuki Ryō. Tous ces personnages se retrouvent impliqués dans un long et rude combat contre l’Egrigori.

De l’éveil au retour

Akagi Katsumi est un personnage clé de l’histoire.

Akagi Katsumi est un personnage clé de l’histoire.

ARMS est découpé en cinq grandes parties. Dans The Awakening (volumes 1 à 3), Ryō, Hayato, Takeshi et Al se rencontrent, s’affrontent et finissent par se rendre ensemble dans un des lieux clés de l’histoire : le village Abumizawa. Dans The Encounter (volumes 4 à 7), après les évènements d’Abumizawa, Ryō sombre dans le désespoir. C’est à ce moment qu’apparaît Kei qui se trouve être le sosie de Katsumi. L’organisation Bluemen redonne espoir à Ryō mais entre-temps, l’Egrigori plonge la ville entière dans le chaos et on découvre le secret de Keith. Dans The Evolution (volumes 8 à 10), Ryō reçoit une photo qui mènera les personnages aux États-Unis. Dans une petite ville rurale peu avenante, ils se font attaquer par les enfants de la Chapelle, sous-groupe d’Egrigori auquel appartenait Al au début de l’histoire. Takeshi et Hugo sont pris en otage ; Kei ressent le besoin de s’isoler. Elle rencontre alors un étrange salary man japonais. Al découvre l’Azazel et Keith Silver décide d’accélérer les choses. Alice (volumes 11 à 19) est mon chapitre préféré. On y apprend comment on en est arrivé là, c’est très émouvant. Et enfin dans Return (volumes 19 à 22), quand on croit que tout est fini, on est reparti pour un tour. J’ai trouvé ce chapitre un peu long mais j’ai adoré la fin.

ARMS n’est clairement pas le genre de manga que j’ai l’habitude de lire mais je suis heureuse de cette découverte. Les 22 volumes se lisent sans peine et ne laissent pas le temps de s’ennuyer. Il y a beaucoup de personnages mais aucun n’est là par hasard. Mes préférés sont Hayato, Al, Blue et Green.

Coralie

J'aime les anime, manga et jeux vidéo en version originale. Mes sujets favoris sont Tetsuwan Atom, les jeux Famicom, Watase Yū et les jeux d'Otomate.

You may also like...

3 Responses

  1. 16 janvier 2016

    […] compte 26 épisodes d’environ 24 minutes. Cet anime est l’adaptation du manga ARMS de Minagawa […]

  2. 13 mars 2016

    […] science-fiction compte 26 épisodes d’environ 24 minutes. Cet anime est l’adaptation du manga ARMS de Minagawa Ryōji et la suite de la série TV PROJECT […]

  3. 8 juin 2016

    […] PROJECT ARMS est un jeu édité par BANDAI. Ce jeu d’action sorti au Japon le 28 mars 2002 sur PlayStation 2 est une adaptation du manga ARMS. […]

Leave a Reply

%d bloggers like this: