[Manga] Watase Yū no shōjo manga nyūmon Manga Yūgi

Watase Yū no shōjo manga nyūmon Manga Yūgi est un manga illustré par Watase Yū. L’unique volume est sorti le 15 décembre 2005 aux éditions SHOGAKUKAN dans la collection FLOWER COMICS. Le manga avait été pré-publié à partir de 2001 dans le magazine bimensuel Sho-Comi des éditions SHOGAKUKAN sous le titre Watase Yū no manga academy yanke.

Guide pour devenir mangaka

Watase Yū no shōjo manga nyūmon Manga Yūgi

Première de couverture de Watase Yū no shōjo manga nyūmon Manga Yūgi.

Mangawa Eri est une lycéenne de 15 ans qui admire les mangaka et particulièrement ceux qui dessinent du shōjo. Un jour, un personnage dessiné par Eri se met à parler. Puis sortie d’on ne sait où, l’éminente mangaka et éminente résidente du Kansai, Watase U-sensei fait son apparition et donne à Eri de bons conseils pour devenir un mangaka.
Vous l’aurez compris, il ne s’agit pas d’une fiction à proprement parler mais bien d’un guide en soixante-cinq leçons pour devenir mangaka professionnel. De façon drôle et intelligente, Watase Yū apprend à celui ou celle qui souhaite devenir mangaka tout ce qu’il faut savoir sur la création d’un manga, de la création d’un personnage à la soumission du manuscrit à l’éditeur sans oublier tout plein de conseils sur l’art. C’est vraiment un guide très complet et qui sera certainement très utile à n’importe quel artiste en herbe souhaitant devenir un professionnel ou juste s’améliorer. Même pour ceux qui sont juste fans de Watase Yū et/ou ceux qui n’ont aucune envie d’apprendre à dessiner, le semblant d’intrigue et l’humour débordant de la mangaka font de Watase Yū no shōjo manga nyūmon Manga Yūgi un bon divertissement. C’est aussi déjanté qu’Appare Jipangu! et après avoir bien ri, vous pourrez vous dire que vous dormirez moins bête ce soir. En plus des soixante-cinq leçons, le manga s’ouvre sur huit pages en couleur où vous pourrez découvrir ou redécouvrir de magnifiques illustrations de célèbres personnages de Watase Yū comme, allez au hasard, Nakago et les étapes qui ont permis d’y arriver. C’est aussi l’occasion de découvrir dans quel environnement travaille la mangaka et quels outils elle utilise. Pour ses plus grands admirateurs, il y a également une interview et elle répond à quelques questions posées par des lecteurs. Il ressort de tout ça qu’en plus d’avoir un certain talent artistique, il faut énormément de passion pour devenir un mangaka professionnel.

Coralie

J'aime les anime, manga et jeux vidéo en version originale. Mes sujets favoris sont Tetsuwan Atom, les jeux Famicom, Watase Yū et les jeux d'Otomate.

You may also like...

Leave a Reply

%d bloggers like this: