[Film d’animation] Marmalade♥Boy

Marmalade♥Boy est un film d’animation réalisé par Yabe Akinori et produit par TOEI ANIMATION. Diffusée pour la première fois au Japon le 4 mars 1995, cette comédie romantique de 26 minutes est l’episode zero de la série TV du même nom.

Un film assez mignon

Matsūra Yū et Koishikawa Miki.

Matsūra Yū et Koishikawa Miki.

Pour ceux qui ne connaissent pas l’histoire, petit rappel : les parents de Koishikawa Miki lui annoncent leur intention de divorcer suite à leur rencontre, lors d’un voyage à Hawaï, avec le couple Matsūra. Les Koishikawa et les Matsūra s’entendent bien au point de faire un échange de partenaires et d’emménager tous ensemble dans une grande maison. Dans cette situation hors du commun, Miki n’est pas seule : les Matsūra ont un fils, Yū, et ce dernier ne la laisse pas indifférente. Yū finit par sortir avec Miki mais il est parallèlement à la recherche de son père biologique persuadé que Matsūra Yōji ne l’est pas.
Dans ce film, on apprend qu’avant leur rencontre officielle, Yū avait déjà vu Miki et en était déjà tombé amoureux. En général, je n’aime pas ce genre de liberté prise avec l’œuvre originale mais je reconnais que ce film est assez mignon.

Ça fait un peu stalker

Matsūra Yōji et Chiyako.

Matsūra Yōji et Chiyako.

Dans le manga et la série TV, on voit l’histoire du point de vue de Miki. Dans le film, on la voit du point de vue de Yū. Admirateurs et admiratrices de Yū, vous allez être ravis : on ne voit quasiment que lui. On assiste à l’annonce du divorce des Matsūra et en réponse, le peu de réaction de leur fils.

Yū s’anime quand il découvre Koishikawa Miki, une fille enjouée à la personnalité un brin enfantine. Yū la regarde de loin jouer au tennis, s’amuser avec des enfants ou encore manger une glace avec sa meilleure amie, la belle Akizuki Meiko. Écrit comme ça, ça fait un peu stalker mais évidemment, ce n’est pas ce qu’on ressent en regardant Marmalade♥Boy.

Les défauts de l’anime

Akizuki Meiko et Koishikawa Miki.

Akizuki Meiko et Koishikawa Miki.

J’étais moins remontée après avoir vu le film qu’après avoir vu la série TV. Finalement, le film, contrairement à la série TV, fait peu d’entorse à l’histoire originale du manga. Vous me direz 26 minutes, ça laisse peu de temps pour faire des bourdes. Et je vais être honnête avec vous, voir Yū pendant presque tout le film m’a comblée de bonheur.
Y a toujours quelques défauts comme cette couleur verte dont je me plaignais dans la série TV ou encore quelques allures bizarres dues à de trop larges épaules mais rien de très grave. L’air mélancolique de Yū devrait vous faire sentir le cœur battre la chamade et vous faire oublier les défauts de l’anime.

Tenues mignonnes et bien colorées

Enfants déguisés en super héros.

Enfants déguisés en super héros.

Les tenues vestimentaires sont toujours fidèles à l’œuvre originale. Dans l’ensemble, ce sont les mêmes que celles de la série TV avec, comme je m’en plaignais plus haut, cette couleur verte, bien trop vive à mon goût. Miki est toujours aussi mignonne en tenue de tennis et Meiko est toujours aussi élégante. Miki porte toujours des tenues un peu trop amples à mon goût mais après tout, c’est ce qui fait son personnage. Quant à Yū, on le voit aussi dans diverses tenues : en uniforme scolaire au début et à la fin du film, en chemise vert fluo chez lui et blanche à l’extérieur. J’ai préféré la chemise blanche, le vert fluo faisait trop mal aux yeux. Les tenues des enfants, déguisés en super héros, étaient mignonnes et bien colorées aussi.

Du point de vue de Yū

Matsūra Yū.

Matsūra Yū.

Les musiques et le doublage ne changent pas de la série TV et c’est tant mieux. J’ai été heureuse de réentendre l’opening theme, Egao ni aitai que j’adore. J’ai également aimé l’insert song, melody-dakishimete-, interprété par Kōda Mariko qui est la doubleuse de Koishikawa Miki. Matsūra Yū est toujours doublé par l’excellent Okiayu Ryōtarō (Keith Black dans PROJECT ARMS).

Cet episode zero m’a conquise. J’ai apprécié qu’on puisse voir l’histoire du point de vue de Yū, ce qui n’est pas le cas dans le manga et la série TV. Vous pouvez regarder le film Marmalade♥Boy sans avoir vu la série TV mais il faudra quand même avoir au moins lu le manga pour situer les choses.

Coralie

J'aime les anime, manga et jeux vidéo en version originale. Mes sujets favoris sont Tetsuwan Atom, les jeux Famicom, Watase Yū et les jeux d'Otomate.

You may also like...

Leave a Reply

%d bloggers like this: