[FAMICOM] PAC-MAN

PAC-MAN est un jeu développé et édité par NAMCO (devenu BANDAI NAMCO). Sorti au Japon le 2 novembre 1984 sur Famicom, ce dot eat game était à l’origine sorti sur arcade le 22 mai 1980.

La naissance de Pac-Man

Menu du jeu.

Menu du jeu.

À l’été 1979, inspirés par le jeu SPACE INVADERS qui est alors au summum de sa popularité, les jeux de tir sont légions dans les salles d’arcade et attirent un public majoritairement masculin. Iwatani Tōru, le game designer de PAC-MAN, veut alors élargir le public des salles d’arcade aux femmes et aux couples. C’est ainsi qu’il crée l’un des premiers dot eat games : PAC-MAN. À sa sortie, PAC-MAN est un jeu plutôt unique en son genre sur le marché. Sans même parler du gameplay, on a là des personnages qui ont chacun leurs personnalités !
Le concept de manger cible tous les publics et pour que tous puissent jouer à PAC-MAN, voici ce que décide Iwatani Tōru : le jeu se joue uniquement avec le joystick (la croix directionnelle sur Famicom) ; des animations appelées coffee break sont insérées pour relâcher la pression ; et les monstres sont colorés pour attirer l’attention1. Iwatani Tōru a alors eu ce qu’il voulait : PAC-MAN a attiré un public féminin dans les salles d’arcade.

Au sujet des monstres

Les personnages ont chacun leurs personnalités.

Les personnages ont chacun leurs personnalités.

Vous dirigez Pac-Man à l’aide la croix directionnelle à travers un labyrinthe aux murs bleus. Dans ce labyrinthe, il y a quatre monstres que Pac-Man doit éviter (ou manger selon la situation) tout en avalant les points qui se trouvent sur son chemin pour terminer le round. Le labyrinthe reste le même à chaque round mais la difficulté augmente au fur et à mesure jusqu’au round 21. Passé ce round, elle n’augmente plus. Si Pac-Man est touché par un monstre, il perd une vie et quand il n’y a plus de vie, c’est GAME OVER. Quand vous atteignez les 10 000 points, vous obtenez une vie supplémentaire. Au début de chaque round, les quatre monstres sont dans leur nid, au centre du labyrinthe, puis ils en sortent pour protéger leur territoire et pourchasser Pac-Man. Comme dit plus haut, chaque monstre a sa propre personnalité et ça se voit à leur façon de pourchasser Pac-Man.

Couleur Nom japonais (surnom) Territoire Comportement2
rouge Oikake (Akabei) en haut à droite joue collectif, pourchasse Pac-Mac
rose Machibuse (Pinky) en haut à gauche intello, anticipe la position de Pac-Mac et se déplace en fonction
bleu Kimagure (Aosuke) en bas à droite capricieux, se déplace de façon à avoir une position symétrique à celle de Pac-Man
orange Otoboke (Guzuta) en bas à gauche n’en fait qu’à sa tête, se déplace sans réfléchir

Les power cookies

Les monstres deviennent bleus et fuient Pac-Man.

Les monstres deviennent bleus et fuient Pac-Man.

En temps normal, c’est Pac-Man qui est pourchassé par les monstres. Mais quand il mange l’un des quatre power cookies dispersés dans le labyrinthe, les rôles sont temporairement inversés et c’est Pac-Man qui pourchasse les quatre monstres. Pendant ce court instant, les monstres deviennent bleus et fuient Pac-Man. Si Pac-Man les croque lorsqu’ils sont dans cet état, il s’en débarrasse temporairement. Et plus Pac-Man mange de monstres, plus il marque de points : 200 pour le premier, 400 pour le second, 800 pour le troisième et 1600 pour le dernier. Les monstres qui se sont fait manger retournent au nid et une fois l’effet du power cookie dissipé, tous se remettent à chasser Pac-Man. Attention, un monstre qui s’est fait manger revient dans son état normal même si l’effet du power cookie ne s’est pas encore dissipé. Si Pac-Man le touche, il perd une vie. Quand l’effet du power cookie est sur le point de se dissiper, les monstres se mettent à clignoter en blanc. Soyez prudents, au fur et à mesure des rounds, le temps de vulnérabilité des monstres diminue. Vous pourriez avoir des surprises…

Dernières informations

À gauche et à droite du labyrinthe, les warp tunnels sont connectés.

À gauche et à droite du labyrinthe, les warp tunnels sont connectés.

– À gauche et à droite du labyrinthe, il y a des warp tunnels qui sont connectés. À l’intérieur, les monstres perdent en vitesse mais pas Pac-Man. Utilisez-les à votre avantage mais faites attention à ne pas être pris entre deux feux.
– Dans chaque round, vous avez deux occasions d’obtenir des points bonus en ramassant des fruits et objets sous le nid des monstres (voir dessous).
– Les coffee breaks dont je parlais plus haut apparaissent après avoir terminé les rounds 2, 5, 9, 13 et 17. Ce sont de petites animations d’environ 15 secondes qui sont insérées pour que le joueur puisse faire une pause. Il y en a trois différentes qui mettent à chaque fois en scène Pac-Man et Akabei. Ma préférée est la première : Akabei poursuit Pac-Man mais ce dernier devient géant et chasse à son tour Akabei. Classique.

Round Fruit Point bonus
1 Cerise 100
2 Fraise 300
3-4 Orange 500
5-6 Pomme 700
7-8 Melon 1000
9-10 Boss Galaxian 2000
11-12 Cloche 3000
13~ Clé 5000

Je ne vous ai sûrement rien appris dans cet article mais peut-être vous aurai-je donner envie de rejouer à PAC-MAN !

Site officiel : http://pacman.com/

_____________________
1. PAC-MAN no game gaku nyūmon, Enterbrain, 2005, page 49
2. PAC-MAN no game gaku nyūmon, Enterbrain, 2005, pages 43 et 44

Coralie

J'aime les anime, manga et jeux vidéo en version originale.

You may also like...

1 Response

  1. 20 octobre 2015

    […] n’est pas aussi populaire que PAC-MAN et pourtant, c’est un jeu tout aussi drôle et addictif. Les niveaux sont […]

Leave a Reply

%d bloggers like this: