[TV anime] piano

piano est une série TV réalisée par Sutō Norihiko et produite par OLM, animate film, Pioneer LDC et KIDS STATION. Diffusée pour la première fois au Japon le 11 novembre 2002, cette série dramatique compte dix épisodes d’environ 24 minutes.

Situations normales

Matsubara Yūki et Nomura Miu.

Matsubara Yūki et Nomura Miu.

Nomura Miu est en deuxième année de collège. Elle apprend à jouer du piano depuis son enfance mais n’a aucune confiance en elle. Sa meilleure amie, Matsubara Yūki est membre du club d’athlétisme et sa personnalité est complètement à l’opposé de celle de Miu. Malgré leurs différences, elles partagent ensemble leurs joies et leurs peines. Elles sont à un âge où on prend conscience de l’approche des examens, où on s’inquiète de plein de petites choses et où on ressent toutes sortes d’émotions.

À travers les inquiétudes et l’évolution de Miu, piano parle de la famille, des amis et des amours de façon on ne peut plus normale et banale. On est réellement dans le drame : des situations normales dans un contexte sérieux. Il n’y a pas de scènes drôles et pas d’action. Bref, il ne se passe rien et pourtant, je ne me suis pas ennuyée.

Timidité et colère

Shirakawa-sensei.

Shirakawa-sensei.

Nomura Miu est une fille calme et timide en deuxième année de collège. Elle apprend à jouer du piano depuis son enfance mais à chaque fois qu’on lui parle de piano, son visage s’assombrit. Elle est amoureuse de Takahashi-senpai mais sa timidité l’empêche d’avouer ses sentiments. Matsubara Yūki est la meilleure amie de Miu. Elle fait partie du club d’athlétisme et contrairement à Miu, elle est enjouée et pleine d’énergie. Takahashi Kazuya est un élève de troisième année et comme Yūki, il fait partie du club d’athlétisme. Il souhaite intégrer un grand lycée l’année suivante et ne pense qu’aux examens qu’il doit passer. Shirakawa-sensei, le professeur de piano de Miu, est mon personnage préféré. Il semble toujours en colère et peu sociable. Il est populaire auprès des mères de ses élèves mais ces derniers le trouvent plutôt effrayant. Il est de temps en temps en contact avec la sœur aînée de Miu.

La romance

Nomura Seiji et Hitomi, les parents de Miu.

Nomura Seiji et Hitomi, les parents de Miu.

Contrairement à ce que pourrait laisser entendre le titre, l’anime ne met pas l’accent sur les leçons de piano de Miu. Ils ne sont qu’une partie du quotidien de Miu. Et piano, c’est ça : le quotidien de Miu. Les conversations de deux adolescentes, la vie de famille à la maison, les activités scolaires et parascolaires, les mois qui passent… Voilà ce qui vous attend. C’était bien mais j’ai trouvé que ça manquait de romance. Celle de Yūki et Takizawa-senpai se déroule sans surprise et celle de Miu et Takahashi Kazuya n’a tout simplement pas lieu. Mais la romance que j’attendais était entre Shirakawa-sensei et la sœur aînée de Miu, Akiko. Je suis restée sur ma faim. Le character design a lui aussi apporté son lot de déceptions. Les personnages étaient plutôt beaux mais de profil, je trouvais que quelque chose n’allait pas. Les cheveux de Miu n’allaient pas, non plus. J’ai trouvé que pour un anime qui traite de la vie normale, ses cheveux n’étaient vraiment pas réalistes.

La vie familiale

Miu rentre du collège.

Miu rentre du collège.

Ce que j’aime dans les anime comme piano, c’est de voir la vie quotidienne japonaise. C’est évidemment toujours la même chose mais je ne m’en lasse pas. La vie scolaire japonaise me fascine. Je trouve impressionnant, le temps et l’importance que ça prend dans la vie d’un élève japonais. J’ai aussi l’impression que les élèves sont plus autonomes et ont plus de liberté : ils peuvent aller acheter des CD ou aller boire un thé après les cours. Adolescente, je n’avais pas ce genre de liberté. Si j’avais été à leur place, quel genre d’élève aurais-je été ? Je me pose souvent ce genre de question quand je regarde un anime comme piano. En dehors de la vie scolaire, il y a bien sûr la vie familiale. La famille Nomura est comme beaucoup de familles qu’on voit dans les anime : le père est submergé de travail et rentre tard du bureau et la mère gère tout son petit monde à la baguette. Ce n’est pas le genre de vie qui me fait rêver mais c’est mignon à regarder.

Portrait réaliste

Nomura Miu et Akiko.

Nomura Miu et Akiko.

La musique est de Kōzu Hiroyuki et Kawasumi Ayako. J’ai moyennement aimé l’opening theme, …to you, en revanche l’ending theme, Kokoro no oto, était plutôt pas mal. Mais ce qui m’a le plus plu, c’est d’entendre Miu jouer la valse numéro 2 de l’opus 64 de Frédéric Chopin. Du côté du doublage, j’ai adoré Miyamoto Mitsuru (Sōma Ayame dans Fruits basket) dans le rôle de Shirakawa-sensei. Notez que Kawasumi Ayako, qui a composé l’opening theme, est également la seiyū de Nomura Miu. Je l’ai également beaucoup aimée dans le rôle d’Akimoto Sayaka dans AKB0048.

piano est un anime qui dresse un portrait réaliste de la vie quotidienne. Tellement réaliste que ça pourrait en ennuyer plus d’un. Ce n’est pas vraiment un anime qui traite de musique donc si vous le regardez pour ça, vous risquez d’être déçus.

Site officiel : http://www.marine-e.co.jp/sakuhin/piano/p_index.htm

Coralie

J'aime les anime, manga et jeux vidéo en version originale. Mes sujets favoris sont Tetsuwan Atom, les jeux Famicom, Watase Yū et les jeux d'Otomate.

You may also like...

Leave a Reply

%d bloggers like this: