[PlayStation 2] Hoshi no Furu Toki

Hoshi no Furu Toki est un jeu développé par DESIGN FACTORY et édité par IDEA FACTORY. Sorti au Japon le 22 septembre 2005 sur PlayStation 2, ce jeu de romance est le second du label Otomate.

Un jeu divertissant

Menu du jeu.

Menu du jeu.

Alors qu’elle n’était qu’une écolière, Hasekura Akane s’est vu remettre un fragment de pierre précieuse par une jeune femme. Mais la pierre et la jeune femme disparaissent si vite qu’Akane est persuadée d’avoir rêvé. Sept ans plus tard, Akane est une lycéenne en deuxième année. Alors que son cœur se met à battre très fort pour un garçon, le fragment de pierre précieuse réapparaît entre ses mains. Et depuis, Akane se sent observée et est attaquée à plusieurs reprises.
Hoshi no Furu Toki est un otome game moyen qui se termine rapidement et sans difficulté. L’histoire, assez banale, m’a parfois semblé tirée par les cheveux sans pour autant apporter de grands retournements de situation. Les personnages sont beaux mais ne sont pas attachants. Malgré tout, c’est un jeu qui reste divertissant.

Un autre monde

Asakura Yūsuke

Asakura Yūsuke

Il y a sept garçons à rencontrer dans ce jeu. Cinq fréquentent le même lycée qu’Akane. Il y Asakura Yūsuke, l’ami d’enfance d’Akane. C’est le lycéen de base, tout ce qu’il y a de plus normal. Arima Toshi, le nouveau professeur du lycée d’Akane, est froid et distant. Daidōji Hayato est un lycéen timide et introverti. Kanamori Kyō est le doux infirmier de l’établissement et son jeune frère, Kanamori Aoi est un top model arrogant.

En dehors du lycée, Akane se rend régulièrement au Jaguar, un café où travaille Matsuura Takashi, un garçon plutôt du genre charmeur. Et dans une rue marchande, Akane rencontre Makabe Ryūnosuke, un garçon taciturne aux airs de bad boy. Tous viennent en fait d’un autre monde et ont pour mission de protéger Akane et son fragment de pierre précieuse.

Double Story

Arima Toshi

Arima Toshi

Les routes de chaque personnage ne sont vraiment pas difficiles à suivre et les CG sont débloquées très facilement. Quand vous choisissez une réponse qui augmente l’affection d’un personnage, ça scintille autour de lui : vous êtes sur la bonne voie ! Et entre chaque chapitre, un écran vous montre où vous en êtes dans l’affection de chaque personnage.

Après avoir fini la route des sept personnages, le jeu indique que vous avez trouvé 100% des CG. Mais en fait, il en reste d’autres à découvrir ! Pour cela, commencez une nouvelle partie et cette fois, augmentez l’affection de tous les personnages. Et c’est ainsi qu’au cours du chapitre 3, le jeu vous proposera la Double Story ! Là, il n’y a plus de choix à faire, contentez-vous de lire et vous débloquerez quatre CG supplémentaires.

Un peu monotone

Matsuura Takashi

Matsuura Takashi

Pour ce second otome game, Idea Factory s’est pas trop foulé, j’ai envie de dire. Cinq personnages ont une bonne et une mauvaise fin mais la mauvaise fin n’apporte pas de CG supplémentaires. Les deux autres personnages sont des traîtres et vous n’aurez pas de bonnes fins pour eux. Une histoire d’amour avec un traître ne peut que mal se finir. C’est dommage car ces deux personnages étaient les plus intéressants !

Tant que vous suivez la route normale de chaque personnage, l’histoire est toujours la même et se finit toujours de la même façon (sauf pour les deux traîtres, donc). Il n’y a que le garçon avec qui vous finissez qui change. C’est un peu monotone. Dans la Double Story, le scénario change complètement et prend une direction totalement farfelue.

Manque de profondeur

Ryūnosuke, Toshi, Yūsuke, Aoi, Kyō, Hayato et Takashi.

Ryūnosuke, Toshi, Yūsuke, Aoi, Kyō, Hayato et Takashi.

L’opening theme Nee interprété par le groupe Wishful BLank est pas mal du tout. Le reste de la musique est pas mauvaise. Elle se marie bien avec l’ambiance du jeu mais on l’oublie aussitôt le jeu fini. Les bruitages étaient parfois maladroits mais rien de très grave. Du côté du doublage, j’ai trouvé que les voix n’allaient pas toujours avec les personnages. Je n’ai pas du tout aimé celle de Yūsuke (doublé par Takahashi Naozumi). En revanche, j’ai adoré Ono Daisuke (Kunisaki Yukito dans AIR) dans le rôle d’Arima Toshi.

Hoshi no Furu Toki est un otome game sans prétention qui vous divertira mais que vous oublierez aussitôt le jeu terminé. L’histoire manque de profondeur et les personnages de charisme. Mais ce n’est que le second jeu d’Otomate. Attendons de voir ce que réserve la suite.

Coralie

J'aime les anime, manga et jeux vidéo en version originale.

You may also like...

1 Response

  1. 13 avril 2016

    […] pas eu l’impression de refaire cinq fois la même histoire comme ça avait été le cas pour Hoshi no Furu Toki. Mes routes préférées sont celles de Will, Ignis et Gyl. J’adore Hobblrdy mais j’ai […]

Leave a Reply

%d bloggers like this: