[PlayStation 2] PROJECT ARMS

PROJECT ARMS est un jeu édité par BANDAI. Ce jeu d’action sorti au Japon le 28 mars 2002 sur PlayStation 2 est une adaptation du manga ARMS.

Suite de combats

PROJECT ARMS

Menu du jeu.

C’est un bien mauvais jeu, un jeu très moche que nous propose là BANDAI. Si malgré tout l’aventure vous tente, voici comment ça se passe. Dans le menu du jeu, vous avez le choix entre deux modes de jeu : le mode Story et le VS.Mode. Pour le mode Story, sélectionnez New Game ou Continue si vous avez une sauvegarde. Je ne vais pas m’attarder sur le VS.Mode ou vous pouvez tout simplement vous battre contre un deuxième joueur ou contre l’intelligence artificielle. Je vais plutôt vous dire tout le mal que je pense du mode Story. Première chose, PROJECT ARMS, ce n’est qu’une suite de combats. Il n’y a pas de dialogues ni de narration. Dommage pour un mode Story. Si vous avez lu le manga ou vu l’anime, vous parviendrez à suivre le déroulement du jeu. Si ce n’est pas le cas, tant pis pour vous. Il y a bien quelques scènes de transitions entre chaque stage mais elles ne suffisent pas à raconter clairement l’histoire à quelqu’un qui ne connaît pas l’œuvre originale.

ARMS core et énergie

PROJECT ARMS

Stage 1 Aisora City

La jauge en haut à gauche de l’écran est celle de votre énergie. Évidemment plus vous prenez de coups, plus elle diminue et quand elle tombe à zéro vous perdez une vie. Quand vous n’avez plus de vie, c’est GAME OVER mais la bonne nouvelle, c’est qu’on vous demande CONTINUE ? et que tant que vous répondez YES, vous reprenez le jeu au début de la zone où vous vous trouviez au moment du GAME OVER. On a connu des conditions de jeu plus difficiles. En dessous de la jauge de vie, il y a deux petites boules en début de partie qui sont les ARMS cores. En abattant des ennemis, vous faites apparaître progressivement des ARMS cores supplémentaires qui sont en fait vos vies. Quand votre jauge d’énergie tombe à zéro vous perdez un ARMS core mais tant qu’il vous en reste Ryō (le seule personnage contrôlable en mode Story) se relève.

Actions

PROJECT ARMS

Premier boss du stage 1 : Gashley.

Pour les attaques de base, appuyez sur PlayStationSquare.svg ou PlayStationCircle.svg. Pour les attaques à distance, appuyez sur PlayStationSquare.svg tout en maintenant R1. Pour une attaque qui fera de gros dégâts (attaque ARMS), appuyez sur PlayStationSquare.svg tout en maintenant L1. Les combos sont tous des combinaisons de PlayStationSquare.svg et d’attaques ARMS. Il n’y a que la séquence qui change, laissez place à votre créativité. Pour les techniques : appuyez sur PlayStationX.svg (saut) en maintenant L1 pour l’esquive, sautez puis appuyez sur PlayStationSquare.svg en maintenant L1 pour une attaque ARMS aérienne ou sautez et appuyez sur PlayStationSquare.svg en maintenant R1 pour un attaque à distance aérienne. L’attaque ARMS peut servir à renvoyer une attaque à l’ennemi à condition d’être bien placé et de lancer l’attaque ARMS dans le bon timing. Dernière astuces : faites exploser les barils dispersés dans les stages pour vous débarrasser des ennemis aux alentours.

Pas très intéressant

PROJECT ARMS

Combat contre Keith Red.

Le mode Story compte six stages et se finit vite. Vous affronterez, entres autres, Gashley et Keith Red à Aisora City, Stinger et Keith Silver à Gallows Bell et James Huang et Keith Green dans la Bluemen Safe House. Les premiers stages sont très, très faciles mais ça se complique à partir du stage 5 et les boss deviennent très, très difficiles à vaincre. Ryō reste lui-même contre les sous-boss comme Gashley et Stinger mais se transforme en Jabberwock pour se battre contre la Keith Series. Et après le mode Story, qu’est-ce qui se passe ? Ben pas grand-chose. Finir le mode Story débloque tous les personnages du VS.Mode et c’est tout. Donc soit vous retentez le mode Story en difficulté Hard, soit vous testez le VS.Mode, soit vous rangez le jeu et l’oubliez bien vite car oui, ce jeu est moche et pas très intéressant. Son seul mérite est d’être facile à prendre en main et d’être particulièrement défoulant.

Accumuler plus d’ARMS cores

PROJECT ARMS

Stage 2 Gallows Bell

La musique est à l’image du reste du jeu : médiocre. C’est d’ailleurs la même musique tout au long du jeu. De ce côté-là non plus, on s’est pas foulé chez BANDAI. Comme je l’ai dit plus haut, il n’y a pas de dialogues donc pas de doublages.
Résultat des courses : j’ai mis deux heures pour finir le mode Story car je jouais n’importe comment. Quelqu’un de plus habile mettra certainement moins d’une heure pour finir les six stages. À la fin, au vu de mon nombre d’ennemis abattus, de mon combo max et du temps passé le jeu m’a attribué le rang F. J’aurais certainement fait mieux si j’avais abattu plus d’ennemis non seulement pour les stats mais aussi pour accumuler plus d’ARMS cores et donc faire moins de GAME OVER et donc ne pas refaire les stages entiers pour arriver aux boss et donc finir le jeu en moins de temps.

Coralie

J'aime les anime, manga et jeux vidéo en version originale.

You may also like...

Leave a Reply

%d bloggers like this: