[PS Vita] AMNESIA World

AMNESIA World est un jeu développé par DESIGN FACTORY et édité par IDEA FACTORY. Sorti au Japon le 22 mai 2014 sur PS Vita, ce jeu de romance est la suite du jeu AMNESIA CROWD.

Études, musique et enquêtes

Menu du jeu.

Menu du jeu.

On retrouve notre héroïne amnésique et ses amis dans cinq nouvelles aventures. Au début du jeu, seul le NORMAL WORLD est débloqué. Il faut donc commencer par là. Tout débute, comme d’habitude, avec le monde parallèle mais surprise, ce mode de jeu se présente comme un plateau de jeu sur lequel on doit déplacer l’héroïne de case en case. L’histoire de NORMAL WORLD, c’est à peu près la même que celle d’AMNESIA à une différence près : l’héroïne n’est pas accompagnée d’Orion mais d’un autre esprit appelé Nova. Et devinez quoi ? Nova est entré en collision avec l’esprit de l’héroïne et les voilà tous deux amnésiques. Là, on se dit que le jeu commence mal : DESIGN et IDEA FACTORY se moquent de nous. Heureusement, le NORMAL WORLD n’est qu’une partie du jeu qui sert à débloquer les modes suivants. Dans le mode SCHOOL WORLD, Orion est de retour pour mon plus grand plaisir. Fini les maid et shitsuji, l’héroïne est étudiante dans un lycée avec ses amis Shin, Ikki, Kent, Tōma et Ukyō mais aussi Sawa et Mine. On a l’impression de jouer à un nouveau jeu et ça, c’est bien joué de la part de DESIGN et IDEA FACTORY. Après avoir étudié un peu, Shin, Ikki, Kent, Tōma et Ukyō se transforment en artistes avec l’aide de l’héroïne dans la live house tenue par un WAKA surexcité. C’est l’occasion de transformer AMNESIA WORLD en un jeu de rythme comme je les aime. Le tout accompagné de belles chansons ; c’est encore un bon point pour DESIGN et IDEA FACTORY. Quand les garçons et l’héroïne ont tous fini leurs petits concerts, ils deviennent des chibi détectives dans le CRIMINAL WORLD. Mis à part un moment ridicule impliquant des chats nommés Heart, Spade, Clover, Diamond et Joker doublés par vous aurez compris qui, c’est encore une fois un mode amusant qui donne l’impression de jouer à un nouveau jeu. Et c’est le dernier bon point de DESIGN et IDEA FACTORY. Car le SECOND WORLD, lui, ne m’a pas plu. Ça se présente comme la suite du NORMAL WORLD et voilà notre héroïne éplorée à l’idée d’avoir perdu Orion et Nova.

Waka, Waka

Le mode NORMAL WORLD se présente comme un plateau de jeu.

Le mode NORMAL WORLD se présente comme un plateau de jeu.

Je ne vais pas parler des personnages récurrents, pas trop du moins. Je préfère parler de Nova. Nova, c’est un personnage qui a tout pour être sympathique et pourtant il ne m’a pas plu. Je ne l’ai pas trouvé particulièrement séduisant, pas attachant et beaucoup moins drôle qu’Orion. Je ne comprend pas pourquoi DESIGN et IDEA FACTORY ont choisi de créer ce personnage. Même ce qui se dit dans l’histoire du SECOND WORLD ne l’explique pas. En fait, j’ai plutôt envie de parler de Waka. Que fait Waka dans AMNESIA WORLD ? Il parle le kansai-ben pour mon plus grand plaisir dans NORMAL WORLD. Dans le SCHOOL WORLD, il est le directeur au multiples personnalités. Et malheureusement, dans le MUSIC WORLD, il était trop excité à mon goût. Dans le mode SCHOOL WORLD, Shin était égal à lui-même : asocial, spartiate et un brin tsundere. Ikki, pour une fois, ne s’est pas trop plaint de trop attirer les filles et Tōma n’a pas sorti de cage. Comme Shin, Kent était fidèle à lui-même : soporifique. J’ai vraiment lutté pour garder les yeux ouverts quand il s’agissait de Kent. Luka, le frère de Rika, était présent, lui aussi, plus ridicule que jamais. On s’en serait passé.

Point-and-click en rythme

Le parameter d’AMNESIA WORLD.

Le parameter d’AMNESIA WORLD.

Côté gameplay, j’ai déjà signalé le mode NORMAL WORLD qui se présente comme un jeu de plateau. Dans le mode SCHOOL WORLD, le parameter fait son grand retour sous une forme un peu différente. Il ne s’agit plus de mesurer l’affection, la confiance, la suspicion et encore moins la jalousie mais la condition physique, la mémoire, les connaissances scolaires et la condition générale de l’héroïne. Dans le mode MUSIC WORLD, il y a un jeu de rythme tout ce qu’il y a de plus classique : il faut appuyer sur le bon bouton au bon moment. Enfin, dans le mode CRIMINAL WORLD, on a un peu de point-and-click. Personnellement, je trouve ça super d’avoir autant de choses dans un seul jeu. Parce que se contenter de lire et de faire un choix toutes les trente minutes, quand l’histoire est creuse, c’est long. C’est même soporifique dans le cas de Kent. C’est, bien sûr, le jeu de rythme que j’ai préféré : en mode HARD, il faut avoir les yeux bien ouverts et les doigts vifs.

Un peu de fanservice

Orion dans le mode SCHOOL WORLD.

Orion dans le mode SCHOOL WORLD.

Du côté des costumes et des décors, j’ai été gâtée. DESIGN et IDEA FACTORY ont bien compris que j’étais lasse de revoir toujours les mêmes vêtements surchargés, toujours le même café et les personnages toujours dans le même rôle. Alors dans le mode NORMAL WORLD, j’ai eu droit à un peu de fanservice avec les garçons habillés en prince. Puis dans le mode SCHOOL WORLD, les personnages portaient un bel uniforme scolaire plutôt sobre. Mention spéciale pour Ukyō qui est infirmier et porte donc une belle blouse blanche raccommodée. Et dans le mode MUSIC WORLD, les costumes de scène étaient très beaux aussi. En fait, les vêtements les plus moches, c’est ceux qu’ils portent tous les jours depuis AMNESIA. Pour les décors, c’est ceux de l’école et du bureau de détective que j’ai préférés.

L’affaire Ishida Akira

De gauche à droite : Kent, Tōma, Shin, Ikki et Ukyō.

De gauche à droite : Kent, Tōma, Shin, Ikki et Ukyō.

Les opening et ending themes sont toujours aussi mauvais. La musique de l’opening n’est pas mal mais je n’ai pas aimé le chant. En fait, depuis AMNESIA, j’ai l’impression de toujours entendre les mêmes opening et ending themes. Les musiques du jeu sont toujours les mêmes mais elles, au moins, sont plutôt efficaces et collent bien à l’ambiance du jeu. Ce qui est intéressant dans AMNESIA WORLD, c’est les chansons qu’on peut entendre dans le mode MUSIC WORLD. J’ai eu un gros coup de cœur pour la chanson calling me interprétée par Shin. Lonely starlight d’Ikki et transparent miracle d’Ukyō étaient pas mal. Sincerity de Tōma était très moyenne. Et Kent, il a chanté quoi ? Ben Kent, il a rien chanté car son doubleur, Ishida Akira, a décidé depuis 2002, pour une quelconque raison, de ne plus chanter. Alors, il s’en tire avec quelques monologues mais sérieusement, quand on aime un personnage, on a envie de l’entendre chanter pas juste réciter trois phrases sur une petite musique. Bon, j’aime pas Kent alors je me moque de ne pas l’entendre chanter mais je trouve ça nul qu’un des personnages ne chante pas.

S’il y a bien un jeu de la série AMNESIA que je vous recommande, c’est celui-ci. Laissez tomber AMNESIA LATER et AMNESIA CROWD qui ont un intérêt très limité et jouez à AMNESIA WORLD. Vous allez vous amuser.

Site officiel : http://www.otomate.jp/amnesia/world/

Coralie

J'aime les anime, manga et jeux vidéo en version originale. Mes sujets favoris sont Tetsuwan Atom, les jeux Famicom, Watase Yū et les jeux d'Otomate.

You may also like...

Leave a Reply

%d bloggers like this: