[TV anime] AKB0048

AKB0048 est une série TV réalisée par Hiraike Yoshimasa et produite par Ōtsuka Toshimichi et Shukuri Gō de KING RECORDS, GANSIS, Satō Michiaki de SATELIGHT, Kawahito Kenjirō et l’AKB seisaku īnkai (Comité de production AKB). Diffusée pour la première fois au Japon du 29 avril au 22 juillet 2012 pour la première saison et du 5 janvier au 30 mars 2013 pour la deuxième saison, cette série qui combine science-fiction et idol compte 13 épisodes de 23 minutes par saison.

AKB48 et AKB0048

Les AKB0048 succèdent au légendaire groupe d’idols : les AKB48.

Les AKB0048 succèdent au légendaire groupe d’idols : les AKB48.

Au début du 21e siècle, une guerre mondiale a éclaté et la Terre a subi de gros dommages. L’humanité a donc été contrainte de quitter la planète et de commencer une nouvelle vie sur une nouvelle planète. Un nouveau calendrier est mis en place et peu après, une loi prohibant le divertissement est instaurée. L’an 48 voit naître les AKB0048 qui succèdent au légendaire groupe d’idols : les AKB48. Les AKB0048 étant des hors-la-loi, elles ne peuvent pas officiellement se produire sur scène. Ce ne sont donc plus les fans qui viennent voir les AKB0048 mais le groupe qui se déplace de planète en planète à la rencontre de ses fans. La D.G.T.O. (Deep Galaxy Trade Organisation), à l’origine de la loi prohibant le divertissement, et la Zodiac Corporation usent de leur grande influence pour faire passer les AKB0048 pour des terroristes et s’opposent à elles à l’aide des forces armées DES (qui se prononce en japonais comme le mot anglais death). Parmi les AKB0048, deux membres des kenkyūsei1 de la 75e génération et sept de la 77e génération sont les personnages principaux.

Dans le premier épisode, alors qu’on s’attend à un décor excessivement kawaii, il est au contraire plutôt sombre et peu engageant. Puis, quatre des personnages principaux font leur apparition et là, on voit où s’est concentré le kawaii : les personnages ont des reflets en forme de cœur dans les yeux et les cheveux. Le contraste entre le décor et personnage est assez déroutant. J’ai aimé le mélange mecha/idol façon MACROSS (le triangle amoureux en moins) et la bonne utilisation des chansons des AKB48. En revanche, j’ai regretté que les personnalités des antagonistes soient peu développées.

Kenkyūsei et shūmei members

De gauche à droite : Sono Chieri, Aida Orine, Ichijō Yūka et Motomiya Nagisa.

De gauche à droite : Sono Chieri, Aida Orine, Ichijō Yūka et Motomiya Nagisa.

Les personnages sont nombreux et ceux pour qui les AKB48 ne sont pas familières auront peut-être du mal à suivre. Les personnages peuvent être séparés en trois groupes : les kenkyūsei, les shūmei members2 et le staff. Les kenkyūsei sont des personnages originaux, alors que les shūmei members sont des personnages inspirés des membres réels du groupe AKB48. Les kenkyūsei de la 77e génération sont Motomiya Nagisa qui désobéit à son père et s’enfuit de la maison familiale dans le but de devenir une AKB0048 avec ses amies d’enfance, Orine et Yūka ; Sono Chieri qui se sent coupable d’être la fille du président de la Zodiac Corporation qui fournit des armes aux forces armées DES ; Aida Orine, orpheline qui travaille et fabrique, sans le savoir, des armes destinées aux forces armées DES dans une usine de la Zodiac Corporation jusqu’à sa sélection chez les AKB0048 ; Ichijō Yūka qui est la seule des personnages à avoir des sentiments amoureux pour un garçon, Mamoru, mais sans former un couple (les relations amoureuses sont prohibées chez les AKB48) ; Shinonome Sonata qui échoue aux premières sélections des AKB0048 car elle n’a pas l’âge légal pour y participer et qui se présente clandestinement à la seconde sélection ; Kanzaki Suzuko qui souhaite un jour faire partie du staff des AKB0048 ; et Yokomizo Makoto qui est plutôt anxieuse et qui se lamente constamment. Les kenkyūsei de la 75e génération sont Shinonome Kanata et Kishida Mimori.

Rivalités

De gauche à droite : Sayaka, Kojiharu, Yūko, Takamina et Tomochin.

De gauche à droite : Sayaka, Kojiharu, Yūko, Takamina et Tomochin.

AKB0048 est un anime purement commercial dont le but est de promouvoir les AKB48. Malgré ça, on a une histoire qui tient plutôt bien la route. Comme on peut s’y attendre, c’est très kawaii mais c’est aussi très sombre : les planètes où le divertissement est prohibé sont sombres, la deuxième sélection des AKB0048 s’apparente à un champ de bataille et il y a de fortes rivalités au sein du groupe… Parmi ces rivalités, il y en une qui commence très tôt : c’est celle entre Nagisa et Chieri, engendrée par cette dernière. Au début, c’est une rivalité à sens unique car Nagisa n’est pas dans cette optique. Elle ne le sera qu’à partir du senbatsu sōsenkyo (élection générale). Autre rivalité : celle entre Takamina et Kanata. Encore une fois, c’est plutôt une rivalité à sens unique qui survient alors que Takamina apprend que Kanata pourrait devenir la prochaine Takamina si celle-ci venait à se retirer. Kanata, elle, n’est au courant de rien et ne tient d’ailleurs pas spécialement à devenir la prochaine Takamina ; elle voue juste une adoration sans borne à l’actuelle Minami. Et alors que Takamina est partagée entre la culpabilité et l’égoïsme, Kanata, elle, montre toujours autant d’affection à Minami, ce qui crée une ambiance particulière. Enfin, une dernière sorte de rivalité : celle entre les kenkyūsei et les shūmei members. C’est une rivalité sous-jacente qui éclate au grand jour quand une nouvelle chanson est proposée aux kenkyūsei et non aux shūmei members. Et c’est Yūko, que je trouve peu attachante globalement, qui incarne à elle seule cette rivalité en ne voulant pas céder la chanson aux kenkyūsei. Malgré les conflits, les AKB0048 restent très soudées et, même s’il y a bien un côté sombre dans l’histoire, elles apportent rires et émotions tout au long de la série (surtout dans les épisodes 13 et 17, pour ma part). Le seul point négatif qu’on pourrait soulever, c’est le peu de personnalité et d’identité accordées aux antagonistes. Ce sont des méchants qui sont juste là pour justifier l’action et c’est dommage car ça sonne creux.

Des lieux variés

Les AKB0048 se rendent à Atami-star pour des séances photo.

Les AKB0048 se rendent à Atami-star pour des séances photo.

J’ai beaucoup aimé les lieux variés d’AKB0048. La première planète présentée est la sombre Ranka-star qui ressemble à une grosse ville ouvrière dont les usines crachent des nuages de fumée. Elle contraste avec Akiba-star, planète lumineuse où vivent les AKB0048. Cette planète mélange agréablement des paysages futuristes et traditionnels japonais à la fois. Une autre planète, Atami-star, rappelle les belles plages de Guam qu’on peut apercevoir dans certains clips des AKB48. Les AKB0048 s’y rendent pour faire des séances photo, ce qui donne lieu à un peu de fanservice. Il y a aussi la planète Fungi-star, une planète couverte de champignons de toutes tailles, où vivent d’étranges créatures : les Fungi.

NO NAME

Ishida Haruka double Kanata mais aussi Mamoru.

Ishida Haruka double Kanata mais aussi Mamoru.

Côté musique, les fans des AKB48 se régaleront car leurs plus gros succès, de Aitakatta à Ue kara Mariko en passant par Beginner et River, sont repris dans leur versions originales ou sont en version instrumentale. Les génériques, Kibō ni tsuite, Yume ha nando mo umarekawaru, Aruji naki sono koe et Kono namida wo kimi ni sasagu, créés pour l’anime et interprétés par l’unit NO NAME3 sont très beaux. Côté doublage, les kenkyūsei et quelques personnages secondaires sont doublées par les membres du groupe AKB48 ou des groupes sœurs. J’ai aimé Ishida Haruka non pas dans le rôle de Kanata mais dans celui de Mamoru, Takamori Natsumi (Misaki Mei dans Another) qui double Shirai Mizuho, Tamura Yukari (Michiru dans AIR) qui prête sa voix à Mayuyu, Noto Mamiko (Minamino Karen dans AIKa R-16:VIRGIN MISSION) qui se cache derrière Kojiharu, Sawashiro Miyuki (Kamate-sensei dans A-CHANNEL) qui double Acchan et Ono Daisuke (Satō-sensei dans A-CHANNEL) qui prête sa voix à Ushiyama.

Je vous recommande complètement AKB0048. Quand on connaît l’origine de l’anime, quand on voit les personnages pour la première fois, avec leurs reflets en forme de cœur dans les yeux et les cheveux, on peut prendre peur. Mais c’est vraiment une série intéressante avec une histoire qui tient la route. Les personnages principaux sont attachants et assez complexes, les décors sont très beaux et même sans être fan des AKB48, on apprécie leurs chansons entraînantes.

Site officiel : http://akb0048.jp/

_____________________
1. kenkyūsei : littéralement « étudiant en recherche », les kenkyūsei sont des membres qui doivent s’entraîner et progresser pour pouvoir un jour faire partie des teams principales du groupe AKB48 ou des groupes sœurs (SKE48, NMB48, HKT48, etc.)
2. shūmei members : shūmei signifiant « succession », les shūmei members sont des kenkyūsei qui atteignent le niveau nécessaire pour prendre le nom d’un membre originel et qui ainsi lui succède.
3. NO NAME : unit (sous-groupe) composé des membres AKB48 et groupes sœurs qui doublent les neuf personnages principaux et interprètent les génériques d’AKB0048.

Coralie

J'aime les anime, manga et jeux vidéo en version originale. Mes sujets favoris sont Tetsuwan Atom, les jeux Famicom, Watase Yū et les jeux d'Otomate.

You may also like...

7 Responses

  1. 17 octobre 2015

    […] AKB0048 EPISODE0 est un manga illustré par Miasa Rin. Le premier des sept volumes est sorti le 27 avril 2012 aux éditions KODANSHA dans la collection KC nakayoshi. Le manga avait été pré-publié à partir de février 2012 dans le magazine mensuel NAKAYOSHI des éditions KODANSHA. AKB0048 EPISODE 0 est un spin-off de la série TV AKB0048. […]

  2. 17 octobre 2015

    […] AKB0048gaiden tobidase!AKB zero zero jogakuen est un manga illustré par Suga Tatsurō. Le premier des trois volumes est sorti le 17 août 2012 aux éditions KODANSHA dans la collection SHONEN MAGAZINE KC. Le manga avait été pré-publié à partir du premier trimestre 2012 dans l’hebdomadaire Magazine SPECIAL et le mensuel Shūkan Shōnen Magazine des éditions KODANSHA. AKB0048gaiden tobidase!AKB zero zero jogakuen est un spin-off de la série TV AKB0048. […]

  3. 17 octobre 2015

    […] AKB0048 heart-gata operation est un manga illustré par Saburōta et scénarisé par Ameno Hirume. Le premier des deux volumes est sorti le 11 mai 2012 aux éditions KODANSHA dans la collection KC BETSUFURE DX. Le manga avait été pré-publié à partir de février 2012 dans le magazine mensuel BESSATSU FRIEND des éditions KODANSHA. AKB0048 heart-gata operation est un spin-off de la série TV AKB0048. […]

  4. 16 janvier 2016

    […] Aya (Sōma Yuki dans Fruits Basket) qui double Kamio Haruko, Tamura Yukari (Watanabe Mayu dans AKB0048) qui prête sa voix à Michiru et Miki Shin’ichirō (Shingū Hayato dans PROJECT ARMS) dans le […]

  5. 5 mai 2016

    […] seiyū sont intéressants. Noto Mamiko, qui double Karen, est également la seiyū de Kojiharu dans AKB0048 mais aussi de Nina Fortner dans l’excellent MONSTER. Fukuen Misato prête sa voix à Eri mais […]

  6. 6 mai 2016

    […] plus légère de l’OVA. Misaki Mei est toujours doublée par Takamori Natsumi (Mizuho dans AKB0048) et Fujioka Misaki par Higarashi Hiromi. J’ai eu l’impression d’entendre Orion d’AMNESIA […]

  7. 6 mai 2016

    […] AKB0048 uchū de ichiban GACHI na yatsu! est un manga illustré par Ishizaka Kenta. Le premier des deux volumes est sorti le 8 juin 2012 aux éditions KODANSHA dans la collection SHONEN MAGAZINE KC. Le manga avait été pré-publié à partir de mars 2012 dans le mensuel BESSATSU SHONEN MAGAZINE des éditions KODANSHA. AKB0048 uchū de ichiban GACHI na yatsu! est un spin-off de la série TV AKB0048. […]

Leave a Reply

%d bloggers like this: