[TV anime] ALDNOAH.ZERO

ALDNOAH.ZERO est une série TV réalisée par Aoki Ei et produite par ANIPLEX, HOUBUNSHA, TOKYO MX, Nippon BS Broadcasting Corporation, ASAHI BROADCASTING CORPORATION, MAGES., Nitroplus et Movic, d’après l’idée originale d’Olympus Knights. Diffusée pour la première fois au Japon le 6 juillet 2014, cette série de science-fiction compte 24 épisodes de 23 minutes environ divisés en deux saisons. Un épisode spécial, intitulé ALDNOAH.ZERO EXTRA ARCHIVES, récapitule la première saison.

Let justice be done

Kaizuka Inaho et Calm Craftman.

Kaizuka Inaho et Calm Craftman.

En 1972, lors du programme Apollo, une hypergate, héritage d’une civilisation spatiale, qui relie la Terre et Mars, est découverte sur la Lune. La Terre envoie alors sur Mars un groupe de chercheurs menés par le docteur Rayregalia. Le groupe découvre sur la planète rouge, la technologie d’une ancienne civilisation martienne, appelée Aldnoah, et en réclame le monopole martien alors que la Terre, elle, prône la propriété commune. Peu à peu, le conflit entre la Terre et Mars prend de l’ampleur. En 1985, le docteur Rayregalia s’autoproclame empereur et fonde sur Mars l’empire Vers. En 1999, le fils de Rayregalia, Gilzelia, devenu le nouvel empereur, déclare la guerre à la Terre. Lors d’une bataille, se produit l’incident appelé par la suite heaven’s fall : l’hypergate devient incontrôlable et la Lune est détruite. Gilzelia meurt et en 2000, la Terre et Mars annoncent un cessez-le-feu. En 2014, plus de dix ans après l’armistice, les négociations de paix sont bien avancées et l’empire Vers décide d’envoyer un ambassadeur de bonne volonté sur Terre. C’est la princesse impériale, Asseylum Vers Allusia, qui est choisie pour ce rôle.

Et ce qu’il passe après, vous le saurez en regardant la série qui, je pense, mérite d’être vue. Ce n’est pas le meilleur anime de robots qui soit, l’intrigue n’est pas extraordinaire et pour être franche, j’ai même eu l’impression qu’il ne se passait pas grand-chose au cours de la première saison mais la seconde saison, en revanche, est franchement déroutante. Tout ce à quoi je m’attendais dans la première saison ne s’est pas produit et les épisodes de la deuxième saison m’ont presque tous prise au dépourvu. Dans le générique de la première saison, un parallèle est fait entre deux personnages : Inaho et Slaine. Alors, je pensais que ces deux personnages allaient se battre côte à côte tout au long de la première saison. Bien sûr, je me suis trompée. Je ne m’attendais pas à une telle fin pour la première saison, ni pour la deuxième d’ailleurs.

Though the heavens fall

Slaine Troyard et Asseylum Vers Allusia.

Slaine Troyard et Asseylum Vers Allusia.

Les trois personnages principaux sont Kaizuka Inaho, Asseylum Vers Allusia et Slaine Troyard. On peut voir les choses ainsi : Inaho est le personnage principal côté Terre, Slaine est le personnage principal côté Mars et Asseylum est le personnage qui fait la jonction entre les deux planètes. Inaho est un simple lycéen. Ses parents sont décédés dans les catastrophes naturelles qui ont suivi l’incident heaven’s fall et depuis, il vit seul avec sa sœur Yuki qui l’a élevé. Slaine, lui, sert de professeur à Asseylum et lui apprend toute sorte de choses au sujet de la Terre qui est sa planète natale. Il a parcouru le monde aux côtés de son père qui était chercheur et il est arrivé sur Mars cinq ans avant le début d’ALDNOAH.ZERO. Son arrivée sur Mars ne s’est pas faite sans incident et il était même sur le point de mourir lorsqu’il fut sauvé par Asseylum. Cette dernière, petite-fille de l’empereur Rayregalia, est une princesse pure et sincère. Elle est la seule, avec son grand-père, à pouvoir activer ou désactiver l’Aldnoah. Du moins au début. D’habitude, je m’attache assez vite aux personnages mais là, au bout de la première saison, rien. Il aura fallu la deuxième saison pour que je m’attache à Slaine même s’il apparaît comme un antagoniste. Inaho et Slaine sont des personnages intéressants tant ils agissent à l’inverse de ce qu’on s’attend. Les autres personnages, que je n’ai pas présentés, sont assez pathétiques dans la première saison. Soit dans le bon sens du terme à cause d’un lourd passé et/ou de leur situation actuelle, soit dans le sens péjoratif, comme Asseylum, parce qu’ils sont pitoyables. Mais tous évoluent assez favorablement dans la seconde saison.

Real robots, super robots et super surprises

Cruhteo.

Cruhteo.

Le point fort d’ALDNOAH.ZERO, ce ne sont pas les robots. Pourtant, je trouve intéressant de noter que les robots terriens, les Kataphrakt, sont des real robots à taille humaine et aux capacités réalistes alors que les robots martiens sont plutôt des super robots surdimensionnés aux pouvoirs surréalistes. Bref, pour en revenir au point fort de l’anime, je pense qu’il s’agit de la surprise. J’ai été plusieurs fois prise au dépourvu par la tournure des évènements. Dans l’épisode 7, par exemple, je pensais que Slaine allait rejoindre le côté terrien. On ne sait d’ailleurs pas trop ce qui se passe dans la tête de Slaine. Autre exemple avec le personnage de Cruhteo, dont l’ambiguïté est bien entretenue. Tout ça pour dire que s’il n’y avait pas eu ces surprises pour rythmer un peu la série, je pense que je me serai ennuyée jusqu’à l’épisode 11 où l’action commence réellement. Bien sûr, la plus grosse surprise est pour la fin de la première saison mais la seconde réserve aussi son lot de rebondissements. Je me suis régulièrement retrouvée en fin d’épisode à me dire : « Bon sang, j’ai rien vu venir. Je n’ai aucune idée de ce qu’il va se passer dans le prochain épisode. » Et j’ai aimé ça.

Détails et indices

Les décors sont porteurs d’indice sur les conséquences de l’heaven’s fall.

Les décors sont porteurs d’indice sur les conséquences de l’heaven’s fall.

À l’instar des robots, il y a une différence dans la représentation des planètes Terre et Mars. Dans la première saison, l’action se déroule principalement sur la planète Terre. Elle est banale et, au vu de la situation, pas sous son meilleur jour. Les scènes s’y déroulent souvent en extérieur et présentent de sombres bâtiments malgré une belle luminosité. La planète Mars, elle, sort de l’ordinaire et les scènes montrent des pièces sobres mais somptueuses. Entre les deux planètes, l’espace est magnifiquement représenté et c’est là que se déroule principalement la saison 2. Les décors sont très détaillés. Dans l’épisode 1, par exemple, le mur de la cuisine des Kaizuka ou encore le bus dans lequel monte Inaho présentent quelques imperfections très réalistes. Les paysages sont aussi porteurs d’indice sur les conséquences de l’heaven’s fall. Toujours dans le premier épisode, alors qu’on suit le bus d’Inaho, on aperçoit un énorme trou non loin de la route. Puis la caméra est dirigée vers le ciel et on aperçoit des débris de la Lune.

Souvenir de MACROSS

Marito Koichirō et Kaizuka Yuki.

Marito Koichirō et Kaizuka Yuki.

J’ai adoré l’opening theme de la saison 1, heavenly blue, composée par la grande Kajiura Yuki et interprété par Kalafina. Je ne suis pas une grande admiratrice de Kalafina mais là, j’ai aimé. La musique de Kajiura Yuki y est sûrement pour beaucoup. Dans un style différent, j’ai également apprécié le deuxième ending theme de la saison 1, aLIEz, composé par Sawano Hiroyuki et interprété par SawanoHiroyuki[nZk]:mizuki. Le premier, A/Z, des mêmes auteurs, m’a moins plu mais je trouve que Sawano Hiroyuki a composé de magnifiques musiques pour ALDNOAH.ZERO. Du côté des doubleurs, j’ai particulièrement remarqué que Cruhteo était doublé par l’excellent Hayami Shō et ça m’a rappelé son rôle de Maximilian Jenius dans Chōjikū yōsai MACROSS. Et puisque je parlais de surprise un peu plus haut, oui, encore une fois j’ai été surprise d’entendre Sakurai Takahiro dans le rôle d’un antagoniste. Je crois que c’était une première pour moi.

Pour conclure, je pense qu’ALDNOAH.ZERO devrait plaire à quiconque aime la science-fiction et/ou les robots. L’intrigue est un peu lente à se mettre en route dans la saison 1 mais ça vaut la peine de persévérer et de regarder jusqu’au bout. Pour ceux qui ont adoré et qui veulent toujours en savoir plus, un reportage intitulé ALDNOAH.ZERO « COUNT TO A/Z » présente le réalisateur, le compositeur et les doubleurs principaux de l’anime.

Site officiel : http://www.aldnoahzero.com/

Coralie

J'aime les anime, manga et jeux vidéo en version originale. Mes sujets favoris sont Tetsuwan Atom, les jeux Famicom, Watase Yū et les jeux d'Otomate.

You may also like...

4 Responses

  1. 18 octobre 2015

    […] ALDNOAH.ZERO est un manga illustré par Pinakes d’après l’idée originale d’Olympus Knights. Le premier des quatre volumes est sorti le 11 août 2014 aux éditions HOUBUNSHA dans la collection MANGA TIME KR COMICS. Le manga avait été pré-publié à partir de mai 2014 dans le magazine mensuel MANGA TIME KIRARA Forward des éditions HOUBUNSHA. ALDNOAH.ZERO est l’adaptation de l’anime du même nom. […]

  2. 5 mai 2016

    […] des seiyū, j’étais aux anges. Will est doublé par Nakai Kazuya (Marito Koichirō dans ALDNOAH.ZERO), Ignis par Koyasu Takehito (Hotohori dans Fushigi Yūgi), Gyl par Okitsu Kazuyuki (Asahina Masaomi […]

  3. 7 juin 2016

    […] avec plaisir Akari est doublée par Hazuki Erino, Alicia par Ōhara Sayaka (Kaizuka Yuki dans ALDNOAH.ZERO) et Akira par l’excellente Minagawa […]

  4. 26 décembre 2016

    […] ALDNOAH.ZERO 2ND SEASON est un manga illustré par Fuyube Mahiro d’après l’idée originale d’Olympus Knights. Le premier des cinq volumes est sorti le 12 février 2015 aux éditions HOUBUNSHA dans la collection MANGA TIME KR COMICS. Le manga avait été pré-publié à partir du numéro de janvier 2015 dans le magazine mensuel MANGA TIME KIRARA Forward des éditions HOUBUNSHA. Comme son nom l’indique, ALDNOAH.ZERO 2ND SEASON est l’adaptation de la seconde saison de l’anime du même nom. […]

Leave a Reply

%d bloggers like this: