[TV anime] PROJECT ARMS

PROJECT ARMS est une série TV réalisée par Takaya Hirotoshi et produite par Tokyo Movie/TMS ENTERTAINMENT et TV TOKYO. Diffusée pour la première fois au Japon le 7 avril 2001, cette série de science-fiction compte 26 épisodes d’environ 24 minutes. Cet anime est l’adaptation du manga ARMS de Minagawa Ryōji.

Baston et super pouvoirs

Takatsuki Ryō et Akagi Katsumi.

Takatsuki Ryō et Akagi Katsumi.

C’est l’histoire de quatre adolescents qui ont perdu un partie de leur corps dans un accident ou un incident et qui se sont vu implanter des ARMS, un assemblage de nanomachines, au cours de leur enfance. Des années plus tard, on suit Takatsuki Ryō, un lycéen en deuxième année. Il rencontre Shingū Hayato, un autre lycéen qui s’est fait transférer dans son lycée dans le but de le tuer. Peu de temps après, un autre lycéen, Tomoe Takeshi, est à son tour transféré. Les trois lycéens sont des porteurs d’ARMS et sont poursuivis par une mystérieuse organisation : l’Egrigori. Les trois garçons et plusieurs autres compagnons se retrouvent impliqués dans une conspiration d’envergure mondiale.
PROJECT ARMS est une adaptation plutôt fidèle à l’œuvre originale. Si vous aimez la baston et les super pouvoirs, vous ne devriez pas être déçus.

Un long et rude combat

Takatsuki Ryō, Akagi Katsumi et Shingū Hayato.

Takatsuki Ryō, Akagi Katsumi et Shingū Hayato.

Pour ceux qui n’ont pas lu le manga, petite présentation des personnages. Takatsuki Ryō est le personnage principal. Il a perdu son bras droit dans un accident provoqué par l’Egrigori et depuis il est l’hôte de l’original ARMS Jabberwock, une bête démoniaque remplie de haine. Jusqu’à ce qu’Hayato apparaisse, il mène une vie normale en compagnie de ses camarades de classe et son amie d’enfance Akagi Katsumi, personnage clé de l’histoire. Malgré son caractère violent au début de l’intrigue, Shingū Hayato s’avère être le porteur de l’original ARMS Knight, la bienveillance incarnée. Tomoe Takeshi est transféré dans le lycée de Ryō peu après Hayato et décide de se joindre aux deux autres pour découvrir les secrets que cachent sa naissance. Il est l’hôte de l’original ARMS White Rabbit, le courageux lapin blanc. Quand la lutte contre l’Egrigori s’intensifie, Kuruma Kei entre en contact avec Ryō, Hayato et Takeshi et finit par se joindre à eux. Elle est membre de l’organisation Bluemen qui s’oppose à l’Egrigori et est porteuse de l’original ARMS programmé pour le jugement : Queen of heart. Plus tard dans l’histoire, le jeune scientifique Al Bowen et la télépathe Hugo Gilbert quitteront l’Egrigori pour se joindre à Takatsuki Ryō. Tous ces personnages se retrouvent impliqués dans un long et rude combat contre l’Egrigori.

Détresse psychologique

Tomoe Maya et Takeshi.

Tomoe Maya et Takeshi.

PROJECT ARMS est un anime de baston donc sans surprise, les combats s’enchaînent. Takatsuki Ryō et ses compagnons doivent affronter des personnages toujours plus puissants. Mais c’est pas non plus un bête anime de baston. À travers la science-fiction et le développement des personnages, on est amené à réfléchir sur la bioéthique car l’Egrigori procède à des clonages et autres manipulations génétiques. Et parfois même à des expériences médicales moralement inacceptables. Dans le manga, le style sombre et détaillé de Minagawa Ryōji illustrait à merveilles les horreurs de l’Egrigori et la détresse psychologique qui en résultait pour Ryō et ses amis. Dans l’anime, le style a plus ou moins été respecté mais certaines scènes particulièrement violentes, où l’on pouvait voir des corps en morceaux par exemple, ont été édulcorées. Je n’aime pas spécialement la violence dans les anime mais là, cette violence est l’essence même de l’univers d’ARMS. Encore une fois, elle n’est pas gratuite et pousse à la réflexion. Et sans elle, l’anime ne parvient pas à véhiculer les mêmes émotions que le manga.

Les œuvres de Lewis Carroll

L'art est ni très laid ni très beau.

L’art est ni très laid ni très beau.

L’animation n’est ni trop laide ni exceptionnellement belle. J’imagine qu’animer le style fouillé de Minagawa Ryōji a demandé pas mal de travail au staff. Pour respecter l’ambiance du manga, ils y sont allés joyeusement dans l’ambiance sombre et ma foi, c’est pas trop mal réussi. Il y a parfois des angles de prise de vue un peu bizarres mais rien de choquant.
Les scènes de combat ne sont pas mauvaises mais comme dit plus haut, avec la violence un poil censurée, ça manquait un peu d’impact. Cela dit, ça ne m’a pas énormément dérangée car encore une fois, ce qui est intéressant dans PROJECT ARMS, ce n’est pas la baston mais bien l’intrigue construite autour d’une conspiration mondiale et les allusions à Alice au pays des merveilles et autres œuvres de Lewis Carroll.

De prestigieux seiyū

Jeff et Al Bowen.

Jeff et Al Bowen.

La musique de l’anime est hideuse. Vraiment horrible. Heureusement, les opening et ending themes sont bons. Je recommande particulièrement Breathe on me de New Cinema tokage.
Outre le fait qu’il n’y ait pas eu d’original episodes ou autre fillers, j’ai été ravie que le casting de PROJECT ARMS soit aussi beau. Pour ne citer que les rôles principaux, Takatsuki Ryō est doublé par Canna Nobutoshi et Shingū Hayato par Miki Shin’ichirō (respectivement Ryūya et Tachibana Keisuke dans AIR). Ogata Megumi (Naoi Ayato dans Angel Beats!) prête sa voix à Al Bowen. Les antagonistes ont aussi droit à de prestigieux seiyū tels que Okiayu Ryōtarō (Matsūra Yū dans Marmalade♥Boy) et Hayami Shō (Cruhteo dans ALDNOAH.ZERO).

PROJECT ARMS a beau être une fidèle adaptation, je ne parviens pas à l’apprécier autant que le manga. C’est un classique anime de baston de qualité moyenne mais qui se laisse regarder.

Coralie

J'aime les anime, manga et jeux vidéo en version originale. Mes sujets favoris sont Tetsuwan Atom, les jeux Famicom, Watase Yū et les jeux d'Otomate.

You may also like...

8 Responses

  1. 16 janvier 2016

    […] Hiroshi (Unno Rokurō dans BRAVE10) qui prête sa voix à Otonashi et Ogata Megumi (Al Bowen dans PROJECT ARMS) qui double Naoi Ayato. J’avais adoré le personnage de Naoi dans l’anime mais je l’ai moins […]

  2. 16 janvier 2016

    […] (Unno Rokurō dans BRAVE10) prête sa voix à Otonashi. L’excellente Ogata Megumi (Al Bowen dans PROJECT ARMS) double Naoi Ayato et, par son jeu, fait bien ressortir les deux facettes du personnage : candide […]

  3. 16 janvier 2016

    […] noms au casting de cet anime. Matsūra Yū est doublé par Okiayu Ryōtarō (Keith Black dans PROJECT ARMS), Namura Shin’ichi par Furuya Tōru (Amuro Ray dans Kidō Senshi GUNDAM), Suzuki Arimi par […]

  4. 16 janvier 2016

    […] Les musiques et le doublage ne changent pas de la série TV et c’est tant mieux. J’ai été heureuse de réentendre l’opening theme, Egao ni aitai que j’adore. J’ai également aimé l’insert song, melody-dakishimete-, interprété par Kōda Mariko qui est la doubleuse de Koishikawa Miki. Matsūra Yū est toujours doublé par l’excellent Okiayu Ryōtarō (Keith Black dans PROJECT ARMS). […]

  5. 16 janvier 2016

    […] Mayu dans AKB0048) qui prête sa voix à Michiru et Miki Shin’ichirō (Shingū Hayato dans PROJECT ARMS) dans le rôle de Tachibana Keisuke. Dans l’arc SUMMER, j’ai beaucoup apprécié la voix de […]

  6. 4 mai 2016

    […] Hijiri dans AIR) dans le rôle d’Hongō Yui, Miki Shin’ichirō (Shingū Hayato dans PROJECT ARMS) dans le rôle de Yūki Keisuke, Midorikawa Hikaru (Kunisaki Yukito dans AIR) dans le rôle de […]

  7. 4 mai 2016

    […] (Kirishima Hijiri dans AIR) dans le rôle d’Hongō Yui, Miki Shin’ichirō (Shingū Hayato dans PROJECT ARMS) dans le rôle de Yūki Keisuke, Midorikawa Hikaru (Kunisaki Yukito dans AIR) dans le rôle de […]

  8. 5 mai 2016

    […] PROJECT ARMS The 2nd Chapter est une série TV réalisée par Kamegaki Hajime et produite par Tokyo Movie/TMS ENTERTAINMENT et TV TOKYO. Diffusée pour la première fois au Japon le 6 octobre 2001, cette série de science-fiction compte 26 épisodes d’environ 24 minutes. Cet anime est l’adaptation du manga ARMS de Minagawa Ryōji et la suite de la série TV PROJECT ARMS. […]

Leave a Reply

%d bloggers like this: